12 km de routes transférés à Pléneuf-Val-André

Publié le 22.05.2017
Dans le cadre d’une démarche conjointe, le Département et la Ville de Pléneuf-Val-André ont procédé au reclassement* de 12 kilomètres de routes départementales assurant des fonctions de desserte locale.

Les partenaires de cette opération, réunis autour de Yannick Morin, conseiller départemental (Photo : FLM)

Avant le transfert effectif, comme il en est d’usage, le Département a assuré la remise en état des voies, à l’image du chantier réalisé sur le Pont de la Vallée sur la RD58.

Contrairement aux axes structurants d’intérêt départemental qui traversent et desservent la commune de Pléneuf-Val-André (RD 786, du giratoire du Poirier à celui de Bien Assis, et RD 791, du Poirier à Dahouët), les routes départementales RD 17, 34 et 58, n’assurent que des fonctions de desserte locale. Ces routes avaient donc vocation à être transférées à la commune. C’est pourquoi, les sections suivantes ont fait l’objet d’une procédure de déclassement initiée en 2015 et désormais effective (à l’exception de la RD58) :

• RD17 (1900 mètres) - section Le Péhouet - Giratoire de La Croix des Landes
• RD34 (5643 mètres) - section Giratoire du Minihy - Giratoire de Bien-Assis
• RD58 (4469 mètres) - section Place du Général de Gaulle - limite commune Saint-Alban. Soit un total de 12 kilomètres.

Dans ce cadre, avant le transfert des routes à la commune, les services du Département ont assuré des travaux de remise en état, notamment d’une section de la RD17 (le Péhouet – la Croix des Landes) pour un montant de 62 000 € (travaux réalisés en 2015), ou plus récemment, sur le pont de la Vallée sur la RD 58 entre Pléneuf et Saint-Alban pour un montant de 55 000 €. Les dernières interventions sur la chaussée sont intervenues début mai. Si d’autres travaux seront programmés d’ici 2018, après dépose de la canalisation en eau potable par le service des eaux de Lamballe Terre et Mer, ils concerneront cette fois la partie inférieure de l’ouvrage d’art.

Par ailleurs, le Département s’est engagé à verser une compensation financière à la commune pour la remise en état des RD34 et RD 58. Celle-ci s’élève à 231 000 € et correspond au coût estimé de remise en état anticipée des chaussées déclassées et qui sera réalisée ultérieurement par la commune.

* Le reclassement d’une route départementale en voie communale relève d’une procédure conventionnelle par laquelle le Département transfère la propriété, la gestion et l’entretien d’une route à une commune.

Votre évaluation est en cours de soumission...
Evaluation: 5.0 sur 5 - 1 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire





Laissez ce champ vide: