A Tréguier, démarrage de la rénovation du pont Canada

Publié le 11.11.2017
Jeudi 9 novembre à Tréguier, Jean-Yves de Chaisemartin, vice-président du Département, présentait le démarrage des importants travaux engagés pour la rénovation du pont Canada. A terme, l'investissement du Département s'élèvera à plus de 5 M€.

La présentation du chantier en présence d'Isabelle Nicolas, conseillère départementale, Jean-Yves de Chaisemartin, vice-président du Département, Yvon Le Séguillon, maire de Trédarzec et Guirec Arhant, maire de Tréguier.

Inauguré en 1954, le pont Canada présente aujourd'hui de sérieux signes de fatigue. Le Département a donc décidé d'entamer une opération de rénovation totale, en plusieurs phases, qui devrait s'achever en 2019, pour un coût global estimé à 5,1 M€.
Pour l'heure, il s'agit d'une première phase que Jean-Yves de Chaisemartin, vice-président du Département en charge des Infrastructures, de l’Équipement du territoire, de la Mer et du Littoral, a présenté, accompagné notamment d'Isabelle Nicolas, conseillère départementale de Tréguier, Guirec Arhant, maire de Tréguier et Yvon Le Séguillon, maire de Trédarzec. « Il s'agit en premier lieu de renforcer certaines parties de la structure, pour permettre, dès la fin de cette année, une réouverture aux véhicules de plus de 19 tonnes, très attendue par les acteurs économiques du territoire », explique Jean-Yves de Chaisemartin.

Réouverture aux véhicules de plus de 19 tonnes en fin d'année
« Il faut bien comprendre que ce chantier est tout à fait exceptionnel, poursuit le vice-président, car l'ouvrage a été conçu sans prévoir qu'un remplacement des suspentes (les énormes câbles qui relient les deux grands arcs au pont-ndlr) serait un jour nécessaire. De plus, nous sommes sur le domaine fluvial dans un site classé Natura 2000, avec un trafic de plus de 8 500 véhicules/jour, dont plus de 10 % de poids-lourds. Malgré toutes ces contraintes, nos services et les entreprises intervenantes se mobilisent pour occasionner le moins de gênes possibles pour les usagers, notamment en travaillant parfois de nuit ».
Le pont ne sera donc pas fermé à la circulation pendant la durée des travaux, à l'exception très ponctuelle de périodes de circulation alternée en dehors des plages horaires les plus fréquentées et de quelques coupures nocturnes.
Cette première phase, qui représente pour le Département un investissement de plus de 1,3 M€, devrait être achevée cet été. Elle sera suivie de deux autres grandes phases en 2019, pour parachever la rénovation totale du pont.

Bernard Bossard 

Photos : T. Jeandot

Votre évaluation est en cours de soumission...
Evaluation: 4.7 sur 5 - 3 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire





Laissez ce champ vide: