Débat d'Orientations Budgétaires. Continuer à croire en l'avenir

Publié le 04.12.2017
Ce lundi 4 décembre, les conseillers départementaux se sont réunis en session dans le cadre du Débat d'Orientations Budgétaires (DOB). Une dernière étape obligatoire avant l'examen, dans quelques semaines, du Budget Primitif 2018 du Département.

Photo : Thierry Jeandot

« Être responsable implique de dire les choses clairement, même quand c'est dur à entendre. Pour Alain Cadec, président du Département, le débat d'orientations budgétaires qui s'ouvre s'avère très compliqué car la situation est extrêmement préoccupante. Mais je ferai tout, nous ferons tout, avec l'équipe qui m'entoure, pour qu'elle ne soit pas désespérée ».

Un désengagement de l’État à 80 M€

Que disent les chiffres ? Entre 2012 et 2017, les baisses des dotations, qui financent les compétences transférées par l’État au Département, atteignent désormais 37 M€ par an. Quant aux aides individuelles de solidarité, qui recouvrent le Revenu de Solidarité Active (RSA), l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) et la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), en 2017, ce seront plus de 40 millions qui ne seront pas compensés. Bref, entre la baisse des dotations et la non compensation de ces aides, la facture d'élève à près de 80 M€. « Du jamais vu, rappelle Alain Cadec : Les Départements sont menacés. Si le gouvernement veut les supprimer, qu'il le dise ! Si nous avons toujours dit que les collectivités devaient prendre leur part à l'effort de redressement des finances publiques, il y a des limites. Nous n'acceptons pas que les Costarmoricains paient une facture dont ils ne sont pas responsables ».

Investir malgré tout

Malgré ce contexte difficile, il s'agit pour le Département de poursuivre son action, ne pas briser la dynamique et l'élan insufflé sur le territoire. Car le projet défendu par la Majorité commence à porter ses fruits, qu'il s'agisse de la démarche de contractualisation avec les collèges, des Contrats Départementaux de Territoire, du Plan Pluriannuel d'Investissement dans les collèges ou encore de la réforme sociale, notamment celle des Services d'aide à domicile (Saad). Autre projet d'envergure : le plan d'investissement pour le logement, pour lequel le Département a voté une enveloppe de 25 M€. Le DOB a ainsi permis de valider 80 projets, répartis sur tout le territoire des Côtes d'Armor, représentant un montant total d'investissement de 127 M€ et que le Département va financer à hauteur de 10,5 M€. Cette validation fait suite à trois appels à projets lancés avant l'été sur les volets Adaptation de l'offre en établissements (pour mieux adapter l'offre de places en Ehpad à la demande), Développement de l'habitat inclusif et Soutien au développement de l'offre auprès des bailleurs sociaux.

Les élus départementaux se retrouveront en début d'année prochaine pour examiner le Budget Primitif 2018 du Département. Jamais sans doute l'équation budgétaire n'aura été aussi difficile à résoudre car au final, Alain Cadec est formel : «  pas question d'augmenter les impôts ! »

Votre évaluation est en cours de soumission...
Evaluation: 3.0 sur 5 - 2 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire





Laissez ce champ vide: