Une politique culturelle au coeur des territoires

L’année 2017 s’annonce particulièrement dense sur le plan culturel. En plus d’un soutien réaffirmé à l’émergence et à la création contemporaine ainsi qu’à la poursuite de son intervention en faveur de la médiation culturelle et artistique (en particulier auprès des jeunes), le Département mettra en oeuvre un programme inédit. Celui-ci a pour objectif d’accompagner la présence artistique sur les territoires et les projets culturels qui en sont issus.

D’autre part, les États généraux des politiques culturelles départementales sont lancés. Ils prendront, dès mars prochain, la forme de huit rencontres avec les partenaires institutionnels avant de se prolonger en compagnie des acteurs associatifs. Le but : fédérer et réinventer collectivement les politiques publiques de demain. 

L’ambition des propriétés départementales

À l’image du domaine de La Roche Jagu à Ploëzal, hôte d’expositions emblématiques, théâtre de concerts dignes des grands festivals et carrefour de questions environnementales et patrimoniales, le Département est propriétaire de sites patrimoniaux d’exception parmi lesquels on citera également le château de la Hunaudaye (Plédéliac) et du Guildo (Créhen), les abbayes de Beauport (Paimpol) et de Bon Repos (Saint-Gelven) et la Villa Rohannec’h (Saint-Brieuc).

Le Département va poursuivre ses efforts en 2017 pour développer et promouvoir ces sites qui participent à l’attractivité des Côtes d’Armor.