La politique espaces naturels

Sur l'intérieur du département

Sur l'intérieur du département, des actions lancées en 1995 avec une problématique essentiellement basée sur le maintien de pratiques agricoles sur les milieux ouverts (landes et prairies) , la préservation de vallées boisés, de chaos rocheux et de grands ensembles forestiers, l'ouverture au public.

Landes de Saint-Maudez - Bruno Todesco

A l'Ouest, une stratégie et des outils développés et bien adaptés

  • Acquisition à l'amiable sur de grands ensembles naturels ou au sein de zones de préemption
    Landes de St Maudez et de Kernon à Plourac'h (130 ha), massif forestier Avaugour Bois Meur (1100 ha), bois du Plessis à Locarn (15 ha) et vallée du Blavet/ gorges de Toulgoulic (60 ha)
  • Création de vastes espaces en zones de préemption établies essentiellement sur les massifs forestiers et de grands ensembles de lande.
    Forêt de l'Hermitage Lorge (2000 ha), Avaugour Bois Meur (1300 ha), landes de Locarn et gorges du Corong (279 ha)
  • Mise en œuvre du conventionnement agri-environnemental Armor Nature, pour les milieux naturels remarquables encore gérés par le milieu agricole
    Plus de 400 hectares de prairies ou de landes conventionnés
  • Mise en place de conventions de gestion et d'ouverture au public.
    80 ha sur les landes de Locarn, étang du Moulin neuf à Plounérin, landes de la Poterie à Lamballe
  • Mise en place de conventions d'ouverture au public sur des sites aux paysages emblématiques de Bretagne.
    Forêt de Quénécan, landes de Liscuis, bois de Caurel et bois de Coat Liou, représentant au total 1 000 ha

A l'Est, des interventions plus limitées , mais du potentiel

  • Un potentiel avéré sur plusieurs secteurs remarquables à fort intérêt patrimonial mais qui n'ont pas fait l'objet d'intervention du Département.
    Landes du Mené, Rance amont
  • Acquisition cependant d'un ensemble d'intérêt géologique et écologique d'intérêt régional.
    10 ha faluns du Quiou

Sur la façade littorale

Des actions initiées depuis 1973 avec une problématique essentiellement axée sur la compatibilité entre préservation des sites naturels fragiles et forte fréquentation du public.

Crédit : Cédric Bossard

A l'Ouest

  • Des acquisitions historiques : un ensemble de sites acquis, constitués de falaises, pointes rocheuses, massifs forestiers aux paysages emblématiques.
    Les falaises de Trédrez, le Grand Rocher à Plestin les Grèves , le Yaudet à Ploulec'h, le Dourven à Trédrez Locquémeau
  • La poursuite des actions de préservation des marais trégorois.
    Marais du Quellen à Trébeurden, marais de Trestel à Trévou Tréguignec, marais de Noteno en partenariat avec le CEL et Lannion Trégor Agglomération.

Sur l'est du département et le secteur de la baie de St Brieuc

  • Des espaces en landes et milieux dunaires de grandes superficies ou d'intérêt majeur acquis par la TDENS.
    Cap d'Erquy, Sables d'Or, à Fréhel, la Ville Berneuf à Pléneuf Val André, Bon abri à Hillion.
  • Une problématique Grand Site de France sur le secteur cap d'Erquy cap Fréhel où le Département constitue l'un des principaux maître d'ouvrage et maître d'oeuvre.
  • L'acquisition de nouveaux sites en particulier des vallées boisées.
    Bois de Rigourdaine à Plouër sur Rance et de la vallée du Moulin de la Mer à Matignon

Une bonne couverture en terme de zones de préemption mais des grands ensembles encore à préserver en complémentarité avec le Conservatoire du Littoral

Cinq sites archéologiques

En complémentarité avec les sites à fort intérêt écologique, le Département a également acquis 5 sites archéologiques.

  • Le Yaudet à Ploulec'h
  • Les thermes gallo-romains du Hogolo à Plestin les Grèves
  • Le château de Gilles de Bretagne à Créhen
  • Le site néolithique de Quelfénec à Plussulien
  • La villa gallo-romaine du Quiou