250 enfants à la découverte de leurs droits

Publié le 20.01.2017
Tout ce mois de janvier, la Maison du Département de Saint-Brieuc accueille l'exposition « Tous mes droits d'enfant ». Quelque 250 écoliers bénéficient d'une visite animée par un animateur et une assistante sociale du Département. Comme les 29 CM1 d'une école briochine, accueillis ce jeudi 19...

Ryan, à droite sur la photo, capté par l'exposition "Tous mes droits d'enfants", accueillie à la Maison du Département de Saint-Brieuc. Photo : Thierry Jeandot

« Est-ce que vous connaissez vos droits, les enfants ? », demande Erwann Le Gac, animateur au pôle social de la Maison du Département de Saint-Brieuc, à la vingtaine d'enfants qui lui font face. « Le droit d'aller à l'école ? », ose un petit garçon intimidé. « Le droit de jouer et d'être libre ? », poursuit une de ses camarades.
Ce jeudi, à 9h15, les 29 CM1 de l'école du Grand Clos de Saint-Brieuc accueillis dans cette petite salle de la Maison du Département de Saint-Brieuc, ne sont que concentration et application.

Des droits pour protéger tous les enfants
Une petite fille aux longues tresses lève le doigt : « Quand ma mère était petite, elle n'allait pas à l'école. Au Nigeria c'était pas possible ». Les réponses fusent, les langues se délient. Aux côtés d'Erwann Le Gac, Fabienne Lacroix, assistante sociale, prend la parole : « On estime que jusqu'à 18 ans, c'est difficile de se protéger, c'est pour ça qu'il y a des droits pour les enfants ».
Dix minutes d'échanges plus tard, place à la visite de l'exposition pour les uns, et à un film de l'Unicef pour les autres.

« Tous mes droits d'enfants », une exposition pédagogique
Illustrée par Pef et par des photographies en noir et blanc, l'exposition « Tous mes droits d'enfant » permet de faire découvrir la Convention internationale des droits de l'enfant. Ponctuée de textes brefs, de données-clés et de paroles d'enfants, cette exposition aide l'enfant à prendre conscience de ses droits.

« Quand ma mère était petite... »
14 panneaux composent l'exposition, pour 14 droits fondamentaux : la malnutrition des enfants, l'exploitation par le travail, l'accès à la culture, la scolarisation des enfants, la liberté d'expression des enfants... « La Convention a été mise en place pour que chaque enfant soit respecté », rappelle Fabienne pendant la visite. « Oui parce que par exemple quand ma mère était était petite chez elle, elle devait faire le ménage, préparer à manger... », explique une petite fille.

Une exposition pédagogique et intéressante pour tous, visible jusqu'au 27 janvier.

SP

Votre évaluation est en cours de soumission...
Encore aucune évaluation. Donnez la première!
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire





Laissez ce champ vide: