Algues vertes : transformer l'essai dans la baie de Lannion

Publié le 26.04.2018
Depuis des années, agriculteurs et collectivités agissent pour tenter de limiter la prolifération des algues vertes dans la Baie de Lieue de Grève. Aujourd'hui, les résultats de ces efforts commencent à porter leurs fruits. Un second plan de lutte contre les algues vertes a été signé hier.

La Baie de Lieue de Grève, ternie chaque été par le phénomène des algues vertes. Photo : Thierry Jeandot

L'ensemble des acteurs réunis lors de la signature du second plan de lutte contre la prolifération des algues vertes, le 25 avril dans les locaux de Lannion Trégor Agglomération. Photo : Thierry Jeandot

Chaque année, elles reviennent immanquablement ternir les plages de la baie de Lannion. Pourtant, depuis le début des années 2000, les 150 agriculteurs du bassin-versant et les collectivités multiplient les actions pour limiter les rejets de nitrates et d'azote, responsables de la prolifération des algues vertes.
Il faut le reconnaître, ces efforts ont payé : les surfaces en herbe ont augmenté de 4%, les entrées d'azote ont diminué de 7%, et les concentrations de nitrates ont fortement baissé, passant de 40 mg/l d’eau au début des années 2000 à une moyenne désormais de 23 mg/l dans les cinq cours d'eau se déversant dans la baie. Autre signe encourageant, les volumes ramassés chaque année sur la grève, en diminution, même si la baie de Lannion reste la « marée verte » la plus importante de la région.

"C'est une injustice et je tiens à saluer les exploitants agricoles"

Ces résultats ont été salués unanimement mercredi 25 avril par tous les acteurs réunis dans les locaux de Lannion Trégor Agglomération pour signer le second plan de lutte contre la prolifération des algues vertes dans la Baie de Lieu de Grève. " Certains territoires doivent livrer plus d'efforts que d'autres. C'est particulier vrai ici. On peut même considérer que c'est une injustice et je tiens à saluer les exploitants agricoles dont l'engagement ne fléchit pas ! ", a ainsi mesuré Loïc Roscouët, conseiller départemental délégué à l'agriculture.

Un plan total de 60 millions d'euros pour les 8 baies touchées par le phénomène
Mais si la qualité des cours d’eau s’améliore, le travail reste encore considérable pour espérer éradiquer totalement le phénomène des algues vertes. Prenant la suite du premier plan terminé en 2016, le nouveau plan, courant jusque 2021, insistera sur la prévention. D'un montant total de 60 millions d'euros pour l'ensemble des huit baies concernées par la proliférations des algues vertes, ce plan est co-financé par l'État, l'Agence de l’eau Loire-Bretagne, la Région Bretagne, les Conseils départementaux, les collectivités locales porteuses des projets et chambre d’agriculture.

Aides aux agriculteurs pour réduire les fuites d'azote
Associés à l'élaboration de ce plan, les agriculteurs bénéficieront d'aides directes pour réduire les fuites d'azote dans le sol, à travers un nouveau dispositif innovant « gagnant-gagnant », appelé « boucle vertueuse ». Le plan prévoit également un accompagnement technique et financier pour faire évoluer les exploitations vers des systèmes de production à faibles fuites d’azote. Des actions foncières vont être mises en place pour regrouper le parcellaire aujourd’hui très morcelé des exploitations et favoriser ainsi la mise en herbe des exploitations. Autre mesure, le développement de l’approvisionnement local pour valoriser les produits agricoles locaux issus d’exploitations ayant des pratiques respectueuses de l’environnement (lire notre page sur Agrilocale, plateforme initiée par le Département).

Objectif, 20 mg/l de nitrates en 2021

L'objectif que se sont donnés l'ensemble des acteurs avec ces mesures : une concentration moyenne annuelle de 20 mg/l de nitrates dans chacun des 5 cours d’eau qui se jettent dans la baie de la Lieue de Grève pour fin 2021. Pour viser "l'éradication du phénomène des algues vertes en 2027", a avancé le préfet des Côtes d'Armor.

SP

Votre évaluation est en cours de soumission...
Evaluation: 4.0 sur 5 - 4 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire





Laissez ce champ vide: