Histoire des moulins à marée de la Rance

Publié le 16.01.2018
L’estuaire de la Rance se caractérise par une concentration exceptionnelle de moulins à marée. Construits pour la plupart aux XVIe et XVIIe siècles, ces moulins témoignent d’une riche histoire plusieurs fois centenaire.

DR

Moulins de la Cale et de Rochefort à Plouër-sur-Rance, moulin du Prat à la Vicomté-sur-Rance, moulins de Pont de Cieux et de Mordreuc à Pleudihen-sur-Rance… On dénombre au total 17 moulins dans l’estuaire de la Rance, entre les Côtes-d’Armor et l’Ille-et-Vilaine.
Ces moulins vont se propager principalement aux XVIe et XVIIe siècles, notamment en raison de l’essor de Saint-Malo avec le développement du commerce maritime, mais aussi l’extension de la culture du sarrasin.
La plupart des moulins dépendaient, à leur origine, d’une seigneurie laïque ou ecclésiastique. Chaque paysan était alors tenu d’utiliser le moulin banal pour cuire son pain, moyennant le versement d’une taxe au seigneur.

LLB

Retrouvez l’histoire des moulins à marée de la Rance en pages 30-31 du magazine Côtes d’Armor

Votre évaluation est en cours de soumission...
Evaluation: 3.7 sur 5 - 3 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire





Laissez ce champ vide: