Vivre à domicile ou en hébergement

Le souhait de la majorité des Costarmoricains est de continuer à vivre à leur domicile, même lorsqu'ils connaissent une perte d'autonomie. Le Département les accompagne grâce à l'allocation personnalisée d'autonomie (l'APA).

Pour les aider dans les actes de la vie quotidienne, les personnes âgées peuvent faire appel à un service d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD), financé en tout ou partie par l'APA. Depuis la loi ASV, le Département est seul compétent pour délivrer les autorisations aux SAAD qui souhaitent accompagner des personnes âgées (ou des personnes handicapées). Le secteur de l'aide à domicile est vital pour permettre le maintien à domicile. Il constitue aussi un secteur d'emploi important de notre département. Depuis 2016, le Département mène une profonde réforme du secteur dans l'objectif de garantir une offre de qualité à un prix abordable pour tous les Costarmoricains.

Lorsque le maintien à domicile n'est plus souhaité ou n'est plus possible, les personnes âgées peuvent se tourner vers des établissements (Résidence Autonomie, EHPAD...) ou vers l'accueil familial.

Le Département délivre l'agrément aux Accueillants Familiaux qui bénéficient d'une formation et dont l'activité est contrôlée. L'accueil familial représente une solution intermédiaire entre le maintien à domicile et l'hébergement en établissement. En Côtes d'Armor, ce sont plus de 130 accueillants familiaux qui peuvent accueillir jusqu'à 3 personnes chacun.

En termes d'établissements, l'offre départementale représente environ 10 400 places (EHPAD, accueil de jour, USLD). Comparées à l'ensemble des départements Français, les Côtes d'Armor sont relativement bien dotées (14 places pour 100 personnes de 75 ans et plus), mais avec des disparités entre les territoires. Le Département accompagne les établissements dans une démarche de qualité. Il soutient leurs investissements au travers d'appels à projets.

Les Costarmoricains dont les ressources sont faibles peuvent faire appel à l'aide sociale. Le Département consacre un budget important à cette aide qui peut être versée pour contribuer au paiement des frais de séjour en établissements pour les personnes âgées et les personnes handicapées. Le dossier peut être demandé au CCAS, au CIAS, à la Mairie ou à l'établissement d'accueil. Attention : l'aide sociale est une avance récupérable sur succession et elle est subsidiaire (c'est-à-dire qu'elle intervient en complément des ressources du demandeur et de ses éventuels obligés alimentaires).

En savoir plus :