Depuis 2015, le Département a rénové près d’un quart du réseau routier départemental et a pris l’engagement de maintenir de grandes ambitions en matière de sécurité et de développement pour les routes, le ferroviaire, les ports, le canal de Nantes à Brest.
Corps
Corps

infra

Les grands axes en 2020

  • Sécuriser et faciliter les déplacements du quotidien, avec la création d’un SIR (Service d’Intervention Routière)
  • Maintenir la qualité de notre réseau routier départemental
  • Moderniser nos politiques d’entretien et d’exploitation des routes
  • Investir en faveur de projets d’aménagement routier, par exemple : poursuite des opérations pour le contournement du sud-briochin sur la section Plaine-Ville Le Merlet, de la déviation de Caulnes ; études, entre autres, pour le doublement de la RD 7 à Kerfot et de la RD 700 à Uzel etc...
  • Développer l’information mise à disposition des usagers concernant les conditions de circulation sur les routes du département (chantiers, perturbations de la circulation en raison d’accidents, présence d’obstacles...);
  • Soutenir le développement des lignes ferroviaires secondaires, notamment Dinan-Dol-Lamballe, le Département y investit 6 M€
  • Poursuivre l’investissement en faveur des 16 ports départementaux
  • Accompagner, au sein du Syndicat mixte du Grand Légué, le lancement du projet de Quatrième quai ;
  • Engager, avec les partenaires concernés, une refonte de l’organisation des aéroports ;
  • Maintenir un investissement important en faveur du canal de Nantes à Brest en portant à 14 km la section costarmoricaine navigable

Infrastructures et mobilités : les chiffres-clé
 

  • +22 M€ consacrés à la modernisation et à l’entretien des routes en 2020
  • Près d’1/4 du réseau routier départemental rénové depuis 2015
  • 4 500 km de routes départementales
  • 900 ouvrages d’art
  • 800 000 € en faveur du canal de Nantes à Brest
Corps

dev

Les grands axes en 2020

  • Consacrer un haut niveau d’investissement dans le programme Bretagne très haut débit pour le déploiement de la fibre. 58 millions d’euros seront consacrés à ce programme pour une couverture du département qui devrait achevée en 2026.
  • Privilégier les établissements scolaires, les zones d’activités économiques et les zones les moins bien dotées sur l’accès au numérique pour qu’elles bénéficient en priorité du très haut débit
  • Accompagner et conseiller les collectivités en matière de publication de jeux de données (open data) sur la plateforme Datarmor afin de permettre le développement de nouveaux services numériques
  • Mettre en oeuvre une politique départementale du numérique qui associe le déploiement du très haut débit au développement des pratiques (administrations et usagers, e.inclusion, personnes âgées, collégiens)
  • Élaborer un plan pluriannuel de raccordement des collèges costarmoricains au haut et très haut débit
  • Financer le raccordement expérimental par fibre optique entre le centre de rééducation de Trestel et l’hôpital de Lannion avec un début des travaux en 2020
  • Accompagner l’ADAC-22 devenue une plate-forme de l’ingénierie publique au service des collectivités costarmoricaines en intégrant désormais les missions d’assistance technique à l’assainissement collectif
  • Financement du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE)

Développement des territoires : les chiffres-clé
 

  • 58 M€ pour installation de la fibre en Côtes d’Armor entre 2016 et 2030
  • + de 60 000 prises connectées à la fibre en Côtes d’Armor, 101 000 le seront d’ici à fin 2023
  • + de 700 projets accompagnés par le Département au titre des Contrats de territoires
  • Saint-Connec, première commune 100 % fibrée de Bretagne
  • 8,5 M€ de soutien financier en 2019 aux projets d’investissement des communes et intercommunalités dans le cadre des Contrats départementaux de territoire
Corps

agri

Les grands axes en 2020

  • Poursuivre un double objectif dans la politique agricole, celui d’une performance tant économique qu’environnementale
  • Financer les projets favorisant la transformation à la ferme et la vente directe
  • Accompagner la modernisation du secteur agricole et soutenir les projets inscrits dans une démarche respectueuse de l’environnement
  • Participer aux Mesures agro-environnementales et climatiques du Plan de développement rural breton pour une évolution vers des pratiques plus écologiques
  • Encourager les circuits courts en faveur des producteurs locaux par l’outil Agrilocal qui permet leur mise en relation avec des acheteurs de la restauration collective (collèges, écoles, Ehpad...)
  • Aider les exploitants agricoles en difficulté, en lien avec les structures sociales dédiées
  • Soutenir la sécurité sanitaire par le maintien de financements en faveur de l’ANSES et du GIP Labocéa  
  • Soutien des manifestations en lien avec l’identité agricole et maritime du département (comices, festivals, salons)
  • Accompagner les filières liées à la mer en matière de recherche, de promotion (manifestations) et de sécurité (SNSM)

Agriculture et mer : les chiffres-clé

  • 2ème département français en nombre d’installations, 140 nouveaux projets pour la valeur globale de sa production agricole
  • 32 000 emplois directs liés à l’agriculture
  • + 7 000 exploitations
  • 20 000 tonnes de produits de la mer transitent par les criées costarmoricaines chaque année

 

Focus : La SNSM

Dans chaque département littoral, la SNSM, que le Département soutient aussi bien dans son fonctionnement, avec une subvention de 30 000 € par an qu’en matière d’investissement (190 000 € en 2020) assure trois missions principales : le sauvetage en mer, la surveillance des plages, et des actions de formation et de prévention.

Dans les Côtes d’Armor, la SNSM 22 compte environ 300 bénévoles, répartis dans les 9 stations permanentes jalonnant le littoral, d’Est en Ouest : Lancieux, Saint-Cast-le-Guildo, Erquy, Saint-Quay-Portrieux, Loguivy-de-la-Mer, Pleubian, Trestel-Trélévern, Ploumanac’h et Trébeurden-Ile-Grande.

Ces 9 stations disposent d’une quinzaine de moyens nautiques dont 2 canots tous temps (Loguivy-de-la-Mer et Ploumanac’h), 1 vedette de 1re classe (Saint-Quay-Portrieux), 4 vedettes de 2e classe (Lancieux, Saint-Cast-le-Guildo, Erquy et Trébeurden-Ile-Grande).

Le reste de la flotte est composé de semi-rigides. En 2018, la SNSM 22 a réalisé dans notre département 227 opérations de sauvetage, secouru 257 personnes et assuré 243 formations.

Les grands axes du tourisme en 2020

  • Accompagner un secteur économique majeur, soumis à une concurrence intense
  • Poursuivre les politiques de soutien et de promotion mises en place par le Département
  • Consolider l’Agence Côtes d’Armor Destination, qui oeuvre pour le développement touristique et l’attractivité de notre territoire avec par exemple : un accompagnement des professionnels du tourisme et des collectivités, la mise en place de campagnes promotionnelles
  • Accompagner le Zooparc de Trégomeur, dans le cadre de la délégation de service public
  • Poursuivre le développement du Planétarium de Bretagne
  • Valoriser les six sites départementaux

 

Tourisme : les chiffres-clé

  • 2e secteur économique du Département
  • 3,5 millions de touristes accueillis en 2019
  • 23 millions de nuitées touristiques en 2019
  • 1 milliard d'euros de consommation touristique chaque année
Corps

PATRI

Les grands axes en 2020

  • Protéger durablement les espaces naturels propriétés du Département
  • Assurer un entretien régulier et adapté des sites, notamment les plus sensibles, privilégier des modes -d’intervention les plus respectueux de l’environnement (éco-pâturage, gestion différenciée)
  • Soutenir le tissu associatif naturaliste impliqué dans la gestion et l’animation de nos sites
  • Valoriser le patrimoine naturel par l’intermédiaire des 8 Maisons nature
  • Gérer les forêts départementales et y faciliter l’accès au public
  • Faire de la randonnée un axe de communication prioritaire et valoriser l’étendue des circuits de randonnées du département
  • Faciliter le développement de nouveaux supports numériques en direction des randonneurs, notamment par la publication de données libres
  • Renouveler le schéma vélo départemental grâce à de nouvelles offres
  • Mise en place d’un groupe de travail sur la « Responsabilité Environnementale »
  • Poursuivre l’engagement départemental en faveur de la qualité de l’eau
  • Participer au plan de lutte contre les algues vertes
  • Préserver et restaurer les milieux aquatiques, en particulier ceux concernés par des ouvrages départementaux
  • Assurer un suivi quantitatif et qualitatif de la ressource en eau via la publication de la lettre mensuelle Inf’eaux22
  • Financer le Syndicat départemental d’alimentation en eau potable pour assurer la qualité

Patrimoine naturel et environnement : les chiffres-clé

  • 370 km de rivages
  • 8 000 km de randonnée aménagés
  • 4 428 ha d’espaces naturels sensibles
  • 3 000 ha de massifs boisés
  • 350 000 € consacrés à de nouveaux aménagements à Bon-Repos
  • 6 700 km de cours d’eau
  • 8 maisons nature ont assuré en 2019 29 000 journées d’animations et organisé 500 sorties nature grand public.

 

Focus : Quelques réalisations prévues en 2020

En 2020, de nombreux travaux seront réceptionnés comme les nouveaux aménagements autour de l’Abbaye de Bon-Repos (photo), une partie du nouvel équipement d’accueil au sein de la forêt d’Avaugour Bois-Meur, la mise en service du Pont des Courses qui précédera le démarrage des travaux sur le viaduc du Douvenant sur le territoire briochin.

Corps