Depuis 2015, le Département a rénové près d’un quart du réseau routier départemental et a pris l’engagement de maintenir de grandes ambitions en matière de sécurité et de développement pour les routes, le ferroviaire, les ports, le canal de Nantes à Brest.
Corps
Corps

infra

Les grands axes en 2019

  • Sécuriser et faciliter les déplacements du quotidien 
  • Maintenir la qualité de notre réseau routier départemental 
  • Moderniser nos politiques d’entretien et d’exploitation des routes 
  • Investir en faveur de projets d’aménagement routier, par exemple : 
    • Mise en service du giratoire de la Saint-Jean entre Ploumiliau et Trédrez-Locquémeau et du Bruhalier à Plurien avant l’été, à l’automne pour celui du Poteau (Saint-Cast-le-Guildo)
    • Poursuite des opérations pour le contournement du sud-briochin (pour une mise en circulation de la section Plaine-Ville Le Merlet fin 2020), de la déviation de Caulnes 
    • Poursuite des études pour le doublement de Kerfot, du contournement de Plancoët, des rocades de Lannion, Lamballe et de Dinan, d’aménagements de sécurité à Plouëc-du-Trieux, Saint-Quay-Perros ou Plérin (Les Rampes)
  • Développer l’information mise à disposition des usagers concernant les conditions de circulation sur les routes du département, notamment en période hivernale 
  • Soutenir le développement des lignes secondaires, notamment Dinan-Dol-Lamballe et le pôle d’échange multimodal de Saint-Brieuc 
  • Poursuivre l’investissement en faveur des 16 ports départementaux 
  • Accompagner, au sein du Syndicat mixte du Grand Légué, le lancement du projet de Quatrième quai 
  • Lancer l’aménagement des terre-pleins sur le port d’Erquy 
  • Engager, avec les partenaires concernés, une refonte de l’organisation des aéroports 
  • Maintenir l’investissement en faveur du canal de Nantes à Brest (ce budget, doublé en 2016, connaît une nouvelle hausse pour 2019) et porter à 9 km la section costarmoricaine navigable. 

Infrastructures et mobilités : les chiffres-clé
 

  • 18 M€ consacrés à la modernisation et à l’entretien des routes en 2019
  • + de 1 000 kilomètres de routes départementales rénovées entre 2015 et 2019 soit près du quart du réseau
  • 4 500 km de routes départementales
  • 900 ouvrages d’art
  • 790 000 € en faveur du canal de Nantes à Brest
Corps

dev

Les grands axes en 2019

  • Consacrer un haut niveau d’investissement dans le programme Bretagne très haut débit pour le déploiement de la fibre. 58 millions d’euros y seront consacrés de 2016 à 2030 
  • Privilégier les établissements scolaires, les zones d’activités économiques et les zones les moins bien dotées sur l’accès au numérique pour qu’elles bénéficient en priorité du très haut débit 
  • Accompagner et conseiller les collectivités en matière de publication de jeux de données (open data) sur la plateforme Datarmor afin de permettre le développement de nouveaux services numériques 
  • Mettre en oeuvre une politique départementale du numérique qui associe le déploiement du très haut débit au développement des pratiques (administrations et usagers, e.inclusion, personnes âgées, collégiens) 
  • Élaborer un plan de pluriannuel de raccordement des collèges costarmoricains au haut et très haut débit 
  • Financer le raccordement expérimental par fibre optique entre le centre de rééducation de Trestel et l’hôpital de Lannion 
  • Apporter l’aide et l’expertise départementales aux collectivités et partenaires locaux dans les domaines de l’assainissement collectif et non collectif, les déchets et l’eau potable et élaborer une plate-forme mutualisée de l’ingénierie en Côtes d’Armor réunissant notamment l’Agence d’appui aux collectivités (ADAC) et le Conseil en architecture, urbanisme et environnement (CAUE) pour répondre de manière globale, dans un contexte concurrentiel marqué par une profonde réorganisation des politiques publiques, aux attentes des collectivités (mise en oeuvre janvier 2020) 
  • 8,5 M€ seront consacrés en 2019 au financement de projets d’investissement portés par les communes et intercommunalités costarmoricaines dans le cadre des Contrats départementaux de territoire. Au total, 60 M€ sur la période 2016-2020 participent à l’exécution de 718 opérations (équipements sportifs, scolaires ou culturels, logements sociaux, aménagements routiers et de sécurité...) 

Développement des territoires : les chiffres-clé
 

  • 58 M€ pour installation de la fibre en Côtes d’Armor entre 2016 et 2030
  • 19 275 prises connectées à la fibre en Côtes d’Armor 101 000 le seront d’ici à fin 2023
  • 400 € montant de l’aide du Département aux ménages pour l’ADSL par satellite
  • Saint-Connec, première commune 100 % fibrée de Bretagne
  • 8,5 M€ de soutien financier en 2019 aux projets d’investissement des communes et intercommunalités dans le cadre des Contrats départementaux de territoire
Corps

agri

Les grands axes en 2019

  • Poursuivre un double objectif, celui d’une performance tant économique qu’environnementale 
  • Financer les projets favorisant la transformation à la ferme et la vente directe 
  •  Accompagner la modernisation du secteur agricole et soutenir les projets inscrits dans une démarche respectueuse de l’environnement 
  • Participer aux Mesures agro-environnementales et climatiques du Plan de développement rural breton pour une évolution vers des pratiques plus écologiques 
  • Encourager les circuits courts en faveur des producteurs locaux par l’outil Agrilocal qui permet leur mise en relation avec des acheteurs de la restauration collective (collèges, écoles, Ehpad...)
  • Aider les exploitants agricoles en difficulté, en lien avec les structures sociales dédiées
  • Soutenir la sécurité sanitaire par le maintien de finance­ments en faveur de l’ANSES et du GIP Labocéa 
     

Agriculture et mer : les chiffres-clé

  • Les Côtes d’Armor, 1er département français pour la valeur globale de sa production agricole
  • 18 000 personnes employées
  • 7 300 exploitations
  • 20 000 tonnes de produits de la mer transitent par les criées costarmoricaines chaque année

 

De nouvelles ambitions pour le tourisme 

Le Département, après une phase de concertation avec les intercommunalités costarmoricaines, a souhaité faire évoluer Côtes d’Armor Développement en une agence de développement touristique et d’attractivité. Désormais baptisée Côtes d’Armor Destination, l’agence a redéfini ses missions pour les recentrer autour du conseil en développement touristique et dans la mise en oeuvre de campagnes de promotion. Un premier plan d’action verra le jour en 2019, notamment orienté sur l’activité randonnée, tout en poursuivant le dispositif Tout vivre en Côtes d’Armor. 

Tourisme : les chiffres-clé

  • 2e secteur économique du Département
  • 3,5 millions de touristes accueillis en 2017
  • 23,5 millions de nuitées en 2017
  • 1 milliard d'euros de consommation touristique chaque année
Corps

patrimoine

Les grands axes en 2019

  • Protéger durablement les espaces naturels par l’acqui­sition foncière 
  • Assurer un entretien régulier et adapté des sites, notamment les plus sensibles, privilégier des modes d’intervention les plus respectueux de l’environnement (éco-pâturage, gestion différenciée) 
  • Soutenir le tissu associatif naturaliste impliqué dans la gestion et l’animation de nos sites 
  • Porter la candidature des Caps d’Erquy et Fréhel à la labellisation Grand site de France en 2019, aux côtés des autres partenaires locaux 
  • Valoriser le patrimoine naturel par l’intermédiaire des 8 Maisons nature 
  • Accompagner les collectivités dans la démarche du fleu­rissement, qui revêt des enjeux d’attractivité et des cas concrets en matière de progrès écologique 
  • Gérer les forêts départementales et y faciliter l’accès au public, en témoigne l’aménagement prévu en 2019 sur le massif d’Avaugour Bois-Meur 
  • Faire de la randonnée un axe de communication priori­taire pour valoriser l’étendue des circuits de randonnées du département 
  • Faciliter le développement de nouveaux supports nu­mériques en direction des randonneurs, notamment par la publication de données libres 
  • Renouveler le schéma vélo départemental grâce à de nouvelles offres 
  • Restaurer les ouvrages d’Harel de la Noë en lien avec les voies vertes : réhabilitation du viaduc du Pont des courses en 2019, celui du Douvenant en 2020 
  • Poursuivre l’engagement départemental en faveur de la qualité de l’eau 
  • Participer au plan de lutte contre les algues vertes 
  • Préserver et restaurer les milieux aquatiques, en parti­culier ceux concernés par des ouvrages départementaux 
  • Assurer un suivi quantitatif et qualitatif de la ressource en eau via la publication de la lettre mensuelle Inf’eaux22 
  • Financer le Syndicat départemental d’alimentation en eau potable pour assurer la qualité de l’eau distribuée dans chaque foyer costarmoricain

Patrimoine naturel et environnement : les chiffres-clé

  • 370 km de rivages
  • 8 000 km de randonnée aménagés
  • 4 428 ha d’espaces naturels sensibles
  • 3 000 ha de massifs boisés
  • 1 million de visiteurs / an sur les caps d’Erquy et Fréhel
  • 6 700 km de cours d’eau
  • 8 maisons nature ont assuré en 2018 24 000 journées d’animations, 500 sorties nature grand public, sensibilisé 29 000 jeunes etc.
Corps