Les collégiens figurent au coeur de nos priorités. À l’échelle du mandat, le Département aura assuré la rénovation, restructuration ou construction de plus du tiers des collèges costarmoricains. À cette politique de modernisation des infrastructures, s'ajoute un soutien inédit en faveur des actions éducatives, du renouvellement des matériels, notamment numériques, et d’une restauration scolaire abordable à tous et de qualité. Parce que le collège est un passage crucial dans la vie des jeunes Costarmoricains, le Département est à leurs côtés pour en faire une étape d’enrichissement personnel, culturel et social.
Corps
Corps

educ

Les grands axes 2020

  • Proposer une restauration collective de qualité, accessible à tous, en fixant le tarif pour un demi-pensionnaire à 3 euros (coût de revient supérieur à 8 euros). Ce montant est inférieur pour les élèves boursiers dans le cadre du dispositif de l’Aide à la restauration mis en place en 2017
  • Assurer une politique ambitieuse pour l’entretien, la rénovation et la construction des collèges costarmoricains grâce à un plan pluriannuel d’investissement d’ampleur
  • Proposer un accompagnement aux établissements costarmoricains qui va au-delà des dispositions réglementaires (dotation de fonctionnement), notamment pour soutenir la conduite de projets éducatifs
  • Participer, au côté des communes, aux travaux d’entretien et de construction des équipements sportifs
  • Mettre en oeuvre en 2020 un plan d’équipement du numérique doté d’une enveloppe d’1,4 M€
  • Consacrer un budget important au renouvellement des mobiliers (près d’1M€)
  • Accompagner équitablement, en application de la loi, le fonctionnement des 32 collèges privés
  • Favoriser au maximum les passerelles entre les collèges et les acteurs du territoire, notamment par l’intermédiaire des résidences d’artistes

Education : les chiffres-clé
 

  • 3 000 000 repas servis chaque année aux collégiens
  • 440 agents départementaux y travaillent
  • 30 000 collégiens
  • 47 établissements publics
  • 32 établissements privés

 

Focus : 3 collèges neufs mis en service en 2O2O

Trois mises en service, quatre inaugurations !
Le plan pluriannuel d’investissement dans les collèges connaîtra en 2020 une actualité extraordinaire : les collèges neufs de Saint-Brieuc (Jean-Racine), Hillion et Lannion ouvriront leurs portes à la rentrée.
Les dernières opérations d’aménagement extérieur se terminent pour le collège de Bégard. L’établissement sera inauguré au printemps prochain.

Chaque année, le Département consacre autour de 25 M€ qui bénéficient majoritairement, en plus des collégiens et des équipes qui y travaillent, à des entreprises costarmoricaines.

Corps

esri

Les grands axes 2020

  • Animer une dynamique fédérant l’ensemble des acteurs du territoire tant publics que privés et favoriser les passerelles pour l’émergence de projets depuis la recherche jusqu’à leur mise en application
  • Recruter de nouveaux talents, attirés par un territoire où sont réunies les conditions d’un développement des innovations
  • Poursuite du plan d’actions issu du schéma départemental de l’Esri, adopté en 2019 après une large concertation avec les EPCI costarmoricains, la Région Bretagne, les instances universitaires, les chambres consulaires, chefs d’entreprise etc.
  • Promouvoir les projets de recherche-innovation et accompagner les centres d’innovation technologiques (CEVA, Zoopôle développement, pôle Cristal et Photonics Bretagne) et les pôles universitaires de Saint-Brieuc et de Lannion, le CNAM
  • Développer l’offre de formation et de poursuite d’études en Côtes d’Armor, en particulier les parcours jusqu’à bac+5
  • Favoriser les liens entre le secteur économique et celui de l’enseignement supérieur pour l’ouverture de cursus adaptés au marché de l’emploi
  • Accompagner les doctorants par une bourse doctorale
  • Organiser en fin d’année 2020 la 5e édition des Assises de l’Esri

Enseignement supérieur, recherche et innovation : les chiffres-clé

  • + de 10 000 étudiants
  • 260 formations post-bac
  • 61 établissements
  • 12 nouvelles formations proposées en septembre 2020
  • 3 M€ budget consacré par le Département à l’Esri

 

Focus : L’institut national supérieur de l’Éducation artistique et culturelle

Grâce à l’engagement conjoint du Département, du rectorat, de la Ville de Guingamp, de la Région Bretagne et du CNAM, l’Institut national supérieur de l’Éducation artistique et culturelle verra le jour en Côtes d’Armor, à Guingamp. Illustration de l’intérêt de la politique volontariste du Département pour développer l’offre de formation en Côtes d’Armor, cette ouverture au sein du site de l’ancienne prison guingampaise est un symbole de l’esprit d’innovation costarmoricain. L’installation d’une première équipe est prévue dès la fin de cette année, pour un fonctionnement effectif en septembre 2021. L’institut formera des étudiants, enseignants, artistes, médiateurs socio-culturels etc. Il bénéficiera aux élèves du territoire guingampais dans le cadre de projets expérimentaux.

Corps

europe

Dans le cadre de sa politique Europe, concrétisée et animée par le centre Europ’Armor, le Département poursuit son action de promotion d’une citoyenneté européenne.
Partenaire de premier plan pour renseigner et aider les personnes en quête d’expériences professionnelles à l’étranger, le centre Europ’Armor apporte également son expertise aux établissements scolaires sollicitant un financement du programme Erasmus+, et accompagne les acteurs locaux dans la mobilisation de fonds européens.

En tant qu’organisme intermédiaire du Fonds social européen en matière d’insertion, le Département s’investit pour que ses partenaires institutionnels et associatifs puissent bénéficier de ces financements européens. Plus de 3 M€ ont pu être redistribués en 2020.
En près de six ans, 7 000 Costarmoricains ont bénéficié de ce dispositif européen d’aide à l’insertion professionnelle et au retour à l’emploi.

Corps

culture

Les grands axes pour 2020

  • 2020 verra la mise en oeuvre des actions inscrites dans les pactes culturels de territoire qui sont la déclinaison opérationnelle des États généraux des politiques culturelles initiés par le Département en 2017. Cette démarche innovante et inédite a abouti, en 2019, à la signature d’une charte de coopération adoptée par les intercommunalités costarmoricaines, la Région et la Direction régionales des affaires culturelles.
  • Soutenir et favoriser la richesse culturelle des Côtes d’Armor dans un esprit de partenariat avec les acteurs culturels et associatifs costarmoricains : en apportant un soutien à l’émergence artistique et à la création contemporaine, en favorisant la présence des artistes sur les territoires et le développement de projets culturels et artistiques, ceci grâce à des dispositifs de médiation culturelle et artistique en direction des publics
  • Multiplier, en étroite relation avec la Bibliothèque des Côtes d’Armor et nos partenaires, les projets en faveur de la lecture publique : prix Louis-Guilloux, Contrats territoire de lecture itinérant
  • Favoriser l’ouverture culturelle des collégiens par l’organisation des résidences d’artistes dans les collèges
  • Maintenir les moyens financiers en faveur des lieux de diffusion (cinémas, salles de spectacles…), des compagnies d’artistes et de nombreuses manifestations culturelles qui participent à la diversité culturelle de notre département
  • Mettre en oeuvre et accompagner les dispositifs qui favoriseront les rencontres entre les publics, notamment les plus éloignés de la culture, et les artistes
  • Renouveler le soutien financier à l’enseignement de la musique, du théâtre et de la danse pour permettre aux familles de disposer de tarifs accessibles
  • Promouvoir le patrimoine immatériel des langues et cultures des Côtes d’Armor par l’élaboration d’un schéma linguistique départemental
  • Poursuivre les travaux d’agrandissements et de restructuration des Archives départementales pour y accroître la capacité d’archivage et proposer de nouveaux lieux d’accueil au public
  • Poursuivre la seconde phase des travaux de mise en sécurité et de valorisation du château du Guildo
Corps

sport

Les grands axes pour 2020

  • Encourager le développement de la pratique des sports de nature
  • Favoriser la pratique du sport pour tous, en maintenant des moyens dédiés en faveur des personnes en situation de handicap et du sport scolaire, en particulier auprès des collégiens par l’intermédiaire des associations sportives
  • Accompagner l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs au niveau sportif fédéral
  • Poursuivre le soutien en faveur des dispositifs Cap sport pour la découverte de différents sports par les plus jeunes
  • Soutenir la pratique du sport amateur de haut niveau et faire rayonner le sport de haut niveau
  • Consacrer de nouveaux moyens pour le développement des sports de nature, notamment pour financer des initiatives portées par les intercommunalités
  • Accompagner les manifestations sportives qui façonnent le dynamisme de notre département
  • Poursuivre le soutien du Département en faveur de la jeunesse et à son engagement citoyen, notamment grâce à des dispositifs partagés comme le Pass’engagement, les Promeneurs du Net, 1 toit- 2 générations
  • Maintenir le soutien financier pour les structures d’Éducation populaire
  • Réaffirmer l’engagement du Département en faveur des emplois associatifs

Focus : Emplois associatifs

En 2020, le Département réaffirme son soutien volontariste au tissu associatif costarmoricain en s’engageant dans les temps pour un maintien du dispositif des emplois associatifs. Cela représente un budget de 3 millions d’euros annuels, qui bénéficie à près de 320 personnes salariées au sein de 230 associations.

Sport, jeunesse, vie associative : les chiffres-clé
 

  • 600 associations costarmoricaines soutenues
  • 1 Costarmoricain sur 4 licencié d’un club de sport
  • 80 manifestations sportives soutenues
  • + de 150 trails et courses

 

Focus : Emplois associatifs

En 2020, le Département réaffirme son soutien volontariste au tissu associatif costarmoricain en s’engageant dans les temps pour un maintien du dispositif des emplois associatifs. Cela représente un budget de 3 millions d’euros annuels, qui bénéficie à près de 320 personnes salariées au sein de 230 associations.