La nouvelle génération de Contrats Départementaux de Territoire (CDT) est la principale action conduite au titre des solidarités territoriales.
Corps

Ce programme vise à engager tous les acteurs concernés dans le développement local, et en particulier les communes et les intercommunalités. 
Doté d’un montant de 60 M €, sur la période allant de 2016 à 2021 (soit 10 M€ de plus que la génération précédente), il intègre quatre contreparties. 

La première contrepartie concerne le développement social. Considérant que les territoires ne peuvent se développer économiquement sans progresser socialement, les communes contribuent à l’abondement du Fonds de solidarité pour le logement (FSL). 

La deuxième contrepartie se matérialise par la Clause sociale. Il s’agit d’un outil pratique qui permet aux acteurs de mieux se coordonner et d’agir avec efficacité sur le terrain. 

La troisième contrepartie a pour objectif de favoriser l’approvisionnement en produits locaux dans la restauration collective.

La quatrième et dernière contrepartie s’attache à l’ouverture des données numériques des collectivités au public. Cette démarche, appelée Dat’Armor, permet aux citoyens de disposer d’informations sur les territoires et de les utiliser, par exemple, à des fins de création d'applications.
Parmi les actions financées par ces CDT, 26 % concernent des projets d’aménagement, 18 % des projets liés au sport et à la jeunesse, 12 % à des équipements de proximité ou encore 11 % au développement économique. Enfin, 10 % des projets sont liés à des programmes sociaux et/ou d’habitat représentant 645 projets d’avenir.