Depuis 2015, le Département a rénové près d’un quart du réseau routier départemental et a pris l’engagement de maintenir de grandes ambitions en matière de sécurité et de développement pour les routes, le ferroviaire, les ports, le canal de Nantes à Brest.
Corps

Infrastructures et mobilités

Corps

Des infrastructures au service des costarmoricains

 

Les grands axes en 2021

  • Maintenir la qualité de notre réseau routier départemental
  • Elaborer un plan départemental des mobilités
  • Moderniser nos politiques d’entretien et d’exploitation des routes
  • Poursuivre le déploiement de nouveaux véhicules pour le Service d’Intervention routière créé en 2020
  • Poursuivre le développement du portail Inforoutes22 et optimiser les passerelles avec des applications existantes afin d’améliorer l’information pour les usagers
  • Soutenir le développement des lignes ferroviaires secondaires, notamment Dinan-Dol-Lamballe, le Département y investit 6 M€ ;
  • Poursuivre l’investissement en faveur des 16 ports départementaux et mettre en œuvre le nouveau mode de gestion des ports au sein de la Société publique locale Eskale d’Armor ; aménagement des terre-pleins sur le port d’Erquy ;
  • Poursuivre avec les partenaires concernés, une refonte de l’organisation des aéroports en favorisant la mutualisation de leurs moyens ;
  • Maintenir un investissement important en faveur du canal de Nantes à Brest en portant à 14 km la section costarmoricaine navigable, en améliorant les conditions d’accueil des visiteurs et en favorisant l’animation des maisons éclusières via des porteurs de projets

Infrastructures et mobilités : les chiffres-clé
 

  • + de 26M€ d’investissements pour la modernisation et l’entretien des routes en 2O2O
  • Près d’1/4 du réseau routier départemental rénové depuis 2015
  • 4 600 km de routes départementales
  • 900 ouvrages d’art
  • + de 800 000 € en faveur du canal de Nantes à Brest, avec l'aide de la région

 

Numérique

Corps

Construire le numérique en Côtes d’Armor

 

Les grands axes en 2021

  • Consacrer un haut niveau d’investissement dans le programme Bretagne très haut débit pour le déploiement de la fibre. 58 millions d’euros seront consacrés à ce programme pour une couverture du département qui devrait achevée en 2026.
  • Privilégier les établissements scolaires, les zones d’activités économiques et les zones les moins bien dotées sur l’accès au numérique pour qu’elles bénéficient en priorité du très haut débit
  • Accompagner et conseiller les collectivités en matière de publication de jeux de données (open data) sur la plateforme Datarmor afin de permettre le développement de nouveaux services numériques
  • Mettre en oeuvre une politique départementale du numérique qui associe le déploiement du très haut débit au développement des pratiques (administrations et usagers, e.inclusion, personnes âgées, collégiens)
  • Élaborer un plan pluriannuel de raccordement des collèges costarmoricains au haut et très haut débit
  • Financer le raccordement expérimental par fibre optique entre le centre de rééducation de Trestel et l’hôpital de Lannion avec un début des travaux en 2020
  • Accompagner l’ADAC-22 devenue une plate-forme de l’ingénierie publique au service des collectivités costarmoricaines en intégrant désormais les missions d’assistance technique à l’assainissement collectif
  • Financement du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE)

Développement des territoires : les chiffres-clé
 

  • Consacrer un haut niveau d’investissement dans le programme Bretagne très haut débit pour le déploiement de la fibre. 58 millions d’euros seront consacrés à ce programme pour une couverture du département d’ici à 2026.
  • Animer le réseau Construire le numérique en Côtes d’Armor et poursuivre le soutien aux structures qui portent des initiatives de médiation pour mieux comprendre les usages du numérique
  • Renouveler l’appel à projets en faveur du numérique en le dotant d’une enveloppe financière plus importante en 2021 – 110.000 €
  • Accompagner et conseiller les collectivités en matière de publication de jeux de données (open data) sur la plateforme Datarmor afin de permettre le développement de nouveaux services numériques

 

Agriculture et mer

Corps

Promouvoir l’identité rurale et littorale des Côtes d’Armor

 

Les grands axes en 2021

  • Encourager la modernisation du secteur agricole et les projets inscrits dans une démarche respectueuse de l’environnement
  • Financer les projets favorisant la transformation à la ferme et la vente directe
  • Participer aux Mesures agro-environnementales et climatiques du Plan de développement rural breton pour une évolution vers des pratiques plus écologiques
  • Favoriser le développement des circuits courts en faveur des producteurs locaux, notamment par l’outil Agrilocal qui permet leur mise en relation avec des acheteurs de la restauration collective (collèges, écoles, Ehpad...) et le site filiereslocales22.fr
  • Conforter l’accompagnement des exploitants agricoles en difficulté, en lien avec les structures sociales dédiées
  • Aider les exploitants agricoles en difficulté, en lien avec les structures sociales dédiées
  • Soutenir la sécurité sanitaire par le maintien de financements en faveur de l’ANSES et du GIP Labocéa
  • Soutenir la filière équipe et les manifestations en lien avec l’identité agricole et maritime du département (comices, festivals, salons)

Agriculture et mer : les chiffres-clé

  • Parmi les 1er départements français en nombre d’installations, 138 nouveaux projets en 2019
  • 32 000 emplois directs liés à l’agriculture
  • + 7 000 exploitations
  • 20 000 tonnes de produits de la mer transitent par les criées costarmoricaines chaque année

 

Focus : La SNSM

Cette année encore, le Département apportera un soutien de taille à la SNSM 22 qui assure trois missions principales :

  • le sauvetage en mer ;
  • la surveillance des plages ;
  • et des actions de formation et de prévention.

Dans les Côtes d’Armor, la SNSM 22 compte environ 300 bénévoles, répartis dans les 9 stations permanentes jalonnant le littoral.

 

Tourisme

Corps

Faire connaître l’irrésistible beauté des Côtes d’Armor

 

Les grands axes en 2021

  • Poursuivre les campagnes de promotion mises en place par le Département pour valoriser le atouts touristiques des Côtes d’Armor, le long du littoral comme au cœur du Centre-Bretagne
  • Affirmer à nouveau le soutien du Département à un secteur fortement exposé aux conséquences de la crise sanitaire
  • Consolider l’agence Côtes d’Armor Destination autour de nouvelles missions pour permettre un meilleur développement touristique et la promotion de l’attractivité de notre territoire auprès de publics ciblés, notamment en lien avec la lutte contre la désertification médicale (voir ci-après)
  • Renouveler les campagnes de promotion des Domaines départementaux qui participent à l’attractivité touristique costarmoricaine
  • Soutenir les structures et les manifestations qui participent à l’animation touristique (Fête de la coquille, associations des communes du Patrimoine rural, Petites cités de caractère, Ville d’Art et d’Histoire)
  • Poursuivre l’accompagnement du Zooparc de Trégomeur pour permettre à ce site emblématique de traverser la crise sanitaire
  • Renouveler le soutien financier au Planétarium de Bretagne dans lequel le Département est membre à parts égales avec Lannion Trégor Communauté

 

Tourisme : les chiffres-clé

  • 2e secteur économique du Département
  • 3,5 millions de touristes accueillis en 2019
  • 23 millions de nuitées touristiques en 2019
  • 1 milliard d'euros de consommation touristique chaque année

 

Focus : Favoriser l’accueil de médecins

La collaboration du Département avec l’agence départementale Côtes d’Armor Destination (CAD) s’étendra cette année à la promotion du territoire costarmoricain pour favoriser l’accueil de médecins et de stagiaires en médecine.
Ainsi, CAD rejoint la démarche initiée par le Département pour lutter contre la désertification médicale au sein du Comité départemental. Pour ce faire, CAD s’appuiera sur la campagne Tout vivre en Côtes d’Armor pour la décliner en un plan d’actions de communication dédiées à la thématique de la santé.
L’objectif est de créer une identité Côtes d’Armor, territoire de santé, en mettant en valeur le cadre de vie afin d’attirer des professionnels de santé et leurs familles candidats au changement de vie.

 

Patrimoine naturel et environnement

Corps

Protéger et rendre accessible la beauté fragile des Côtes d’Armor

 

Les grands axes en 2021

  • Préserver le patrimoine naturel durablement pour en assurer la transmission en bon état de conservation pour les générations futures
  • Protéger les espaces par la maîtrise foncière
  • Assurer un entretien régulier et adapté des sites, notamment les plus sensibles, privilégier des modes d’intervention les plus respectueux de l’environnement (éco-pâturage, gestion différenciée)
  • Associer à cette gestion en bonne intelligence l’ensemble des acteurs impliqués localement et régionalement afin de concilier les différents usages et valoriser le patrimoine naturel 
  • Soutenir les 8 Maisons nature et développer le plan d’action régional Eduquer à et dans la nature
  • Gérer les 2500 ha de forêts départementales et y faciliter l’accès au public
  • Améliorer les connaissances du patrimoine naturel et des paysages : inventaire ornithologique sur la forêt de l’Arguenon, études sur les pollinisateurs sauvages sur Le Quiou, suivi des reptiles à Toulgoulic et Avaugour-Bois-Meur
  • Faciliter le développement de nouveaux supports numériques en direction des randonneurs, notamment par la publication de données libres dans le cadre du Plan départemental des itinéraires de randonnée et de promenade
  • Poursuivre l’engagement départemental en faveur de la qualité de l’eau
  • Participer au plan de lutte contre les algues vertes
  • Préserver et restaurer les milieux aquatiques, en particulier ceux concernés par des ouvrages départementaux
  • Assurer un suivi quantitatif et qualitatif de la ressource en eau via la publication de la lettre mensuelle Inf’eaux22
  • Financer le Syndicat départemental d’alimentation en eau potable pour assurer la qualité de l’eau distribuée dans chaque foyer

Patrimoine naturel et environnement : les chiffres-clé

  • 370 km de rivages
  • 9500 km de sentiers de randonnée aménagés
  • 4 428 ha d’espaces naturels sensibles
  • 2 500 ha de massifs boisés
  • 350 000 € consacrés à de nouveaux aménagements à Bon-Repos
  • 6 700 km de cours d’eau
  • Les 8 maisons nature accueillent chaque année près de 30000 scolaires et organisent 500 sorties nature grand public

 

Focus : La randonnée, s’oxygéner en profitant de paysages irrésistibles

C’est le premier loisir en Côtes d’Armor ! À pied, à cheval, à velo, les Côtes d’Armor sont un terrain de jeu inépuisable pour profiter pleinement de la beauté de ses paysages.
Si le réseau est déjà bien constitué par un maillage de près de 9500 kilomètres, le Département assure chaque année des travaux pour améliorer et développer les itinéraires de randonnée : réfection, réhabilitation d’ouvrages d’art anciens, développement des services et des supports d’information.
Ainsi, au programme cette année, on citera la finalisation d’un boucle de 36 km autour du plan d’eau de l’Arguenon, l’achèvement d’un nouveau parcours autour du massif de Beffou, la réfection de 25 km de sablé, des travaux sur le viaduc de Douvenant. Le Département poursuivra l’inventaire des itinéraires en relation avec les communes du département au sein du Plan départemental des itinéraires de randonnées et de promenades : 925 parcours référencés dans cette base de données et mis à disposition pour le développement d’application via la solution Geotrek.