Grâce à une gestion rigoureuse et en partie à la hausse des recettes des droits de mutation sur les transactions immobilières, l'assemblée départementale, réunie en session plénière, injecte 21 M€ supplémentaires dans le budget du Département.

21 M € supplémentaires votés lors de la décision modificative

Corps

Alain Cadec

Au programme de cette session, on retiendra notamment le vote de la réforme des politiques routières et une enveloppe de plus de 4,5 M€ supplémentaires consacrés à la modernisation du réseau routier. On notera également la mise en place d'un Comité départemental de la démographie médicale, qui devrait rendre des propositions concrètes contre la désertification médicale en fin d'année. Le budget alloué à la protection de l'Enfance est pour sa part en hausse de 1 M€. Un rapport sur l'Enseignement supérieur, la Recherche et l'Innovation a par ailleurs souligné la présence de 9 000 étudiants dans 250 formations supérieures, avec l'ouverture dès la rentrée prochaine à Saint-Brieuc d'une première année de médecine, ainsi que l'ouverture d'une nouvelle licence professionnelle à Dinan, dans les métiers du tertiaire. Le Département s'engage par ailleurs à atteindre le nombre de 50 apprentis à le rentrée au sein de ses services, contre 36 actuellement.

"Réformer le Département, c'est vouloir qu'il vive"

" Les ressources des collectivités sont de plus en plus contraintes, l'Etat nous demande de remplir de plus en plus de missions. Les attentes des Costarmoricains ont elles aussi changé au cours des dernières années, déclare Alain Cadec, président du Département. Alors, soit nous réformons et nous nous adaptons, soit les Départements disparaîtront. Réformer le Département, c'est vouloir qu'il vive, c'est lui donner un avenir ! Mes chers collègues, je continuerai à me battre à vos côtés pour pour faire vivre la diversité de nos idées, même lorsqu'elles sont opposées. C'est la richesse de nos différences et de nos débats qui nourrit la qualité du projet que nous menons pour les Costarmoricains. C'est la même chose avec nos partenaires institutionnels quelle que soi leur couleur politique."

"Cohérence, responsabilité et respect des engagements"

"J'en veux pour preuve quelques exemples, poursuit le président : tout d'abord les travail que nous menons collectivement pour maintenir un bailleur social public fort en Côtes d'Armor ; je pense aux bonnes relations que nous entretenons avec les intercommunalités qui sont des partenaires solides dans le cadre des Etats généraux des politiques culturelles ou de la création d'une nouvelle plate forme d'ingénierie publique départementale ; la seconde génération  des contrats de territoire qui bénéficient avec équité aux communes et intercommunalités de tous les cantons est également une politique unanimement saluée...Cette décision modificative est une décision marquée par la cohérence, la responsabilité et le respect des engagements tenus".

Discours d'ouverture du Président

Corps