Environnement

Débarder pour préserver la qualité de l'eau

Publié le 11 mars 2021
débardage Le Louarn
débardage Le Louarn
Située en bordure de la retenue d’eau potable du même nom, la forêt départementale du Gouët contribue chaque jour à la préservation de la qualité de l’eau. Le département propriétaire du massif, y assure du 8 au 19 mars une opération d’entretien, qui vise à améliorer encore la fonction protectrice des peuplements forestiers.

Les travaux forestiers du 8 au 19 mars 2021

Corps

Deuxième ressource d’eau potable du Département, la retenue du Gouët est bordée d’une forêt départementale de 160 hectares, étendue sur les communes de La Méaugon, Ploufragan, Saint- Donan et Saint-Julien. Si ce massif est très prisé des promeneurs, il a aussi une autre fonction plus méconnue: celle de préserver la qualité de la ressource en eau. Par la seule présence des arbres, les différents peuplements assurent en effet le filtrage et l’épuration des eaux de ruissellement. Une action naturelle que le Département s’efforce d’optimiser.

Le Département a ainsi fait le choix de déployer une gestion du massif dite «en futaie jardinée» ou «irrégulière». Inscrite au plan de gestion 2018-2032, elle consiste à mixer au maximum les essences et les différentes classes d’âge des peuplements forestiers, dans le but d’optimiser: la filtration des pollutions, la protection des versants contre l’érosion et la résistance des plantations aux aléas climatiques. Cette pratique est aujourd’hui reconnue comme la plus adaptée en bordure des périmètres de protection des captages d’eau.

Afin de permettre cette diversification bénéfique des peuplements, le Département assure actuellement une opération de travaux forestiers sur les secteurs de La Méaugon et Sainte-Anne du Houlin. Des éclaircies sont réalisées afin de faciliter l’implantation de nouvelles espèces et de jeunes sujets, par semis naturel. « Cette opération permet d’assurer le renouvellement progressif et la pérennité du massif, explique Isabelle Goré-Chapel,vice-présidente du Département chargée de l’environnement. C’est ainsi que la forêt pourra, sur le long terme, continuer à jouer son rôle pour la qualité de l’eau. Ce type d’opération sera désormais renouvelé tous les ans, pour équilibrer les peuplements dans l’ensemble du massif. »

L’ensemble de l’opération est confié à Serge Le Louarn, des Attelages du Kreiz Breizh (Lanrivain), sylviculteur aguerri et spécialiste du débardage à cheval. Cette technique traditionnelle, respectueuse des sols, des milieux et des peuplements, est utilisée pour évacuer le bois coupé jusqu’en bord de route. Une belle alternative à l’emploi d’engins motorisés, mais qui nécessite la vigilance des promeneurs: une distance de sécurité est à respecter pour éviter tout incident.

Environ 100 stères de bois seront exploitées dans le cadre de cette opération départementale. Elles seront valorisées en bois de chauffage, notamment auprès de la commune de La Méaugon, qui dispose d’une chaudière à bois, mais aussi des particuliers qui peuvent acquérir le bois abattu, directement en bord d’allées, au tarif de 44 euros la stère.
Renseignements et réservations : 02 96 62 27 62