Portraits chinois

Jean-Claude Kaufmann, de l'amour, de l'amour, de l'amour

Publié le 14 février 2020
Celui qui connaît “tous les arbres entre Saint-Brieuc et Paris” trouve son équilibre entre les Côtes d’Armor où il vit et écrit, et ses nombreux voyages professionnels. D’une vitalité réjouissante, ce travailleur insatiable, accessible et modeste, ne manque ni de projets, ni d’envies. Quand on aime, on ne compte pas...

Ah, si j’étais...

Corps

Un film
Pretty Woman. Parce qu’il nous faut des fables et du romantisme moderne, pour nous apprendre à mieux rêver. Nous avons tant besoin d’amour.

Une chanson
Parlez-moi d’amour, écrite et composée par Jean Renoir. Oui je sais, cela date un peu. Mais si elle nous touche encore, même avec le grésillement du vieux disque, cela veut dire quelque chose : le cœur n’est jamais las d’entendre ces beaux discours.

Un couple
Monsieur et madame Colombo. Parce que l’inspecteur a réussi à créer un vrai mystère à propos de sa femme, qu’on ne voit pourtant jamais.

Une citation
Capri, c’est fini ! Parce que nous aimons bien entendre les autres pleurer d’amour, cependant que nous ne rêvons pour nous que de bonheur.

Une figure mythologique
J’aurais bien envie de dire Cupidon, le dieu de l’Amour. Le fait qu’il soit représenté sous les traits d’un chérubin ne me gêne pas, je suis resté très jeune. Ce qui m’embête par contre, c’est qu’à l’origine il n’est pas si gentil que cela, c’est d’ailleurs de lui que dérive l’adjectif cupide. 

Un objet
Mon cadeau de la Saint-Valentin. Mais je ne vous dirai pas ce que c’est. D’ailleurs un cadeau de Saint-Valentin n’est pas forcément un objet. Il y a mille manières de fêter l’amour.

Un plat
Une chose toute simple, en plus c’est la saison: des coquilles rapidement sautées, avec une fondue de poireau (mais vous savez, ma femme…- comme aurait dit l’inspecteur Colombo – elle m’a fait une sacrée surprise l’autre jour. Revenue d’un cours de cuisine avec un grand chef – alors que d’habitude c’est moi qui suis le chef aux fourneaux - elle m’a mijoté un civet de bardes de coquilles. Renversant!)

Un vin
Un Saint-Amour bien sûr. Je ne me force pas pour dire cela, j’adore le Beaujolais.

L'endroit préféré des Côtes d'Armor
La plage des Rosaires à marée basse, un jour de temps gris sans pluie. Les meilleures conditions pour que l’on ne surprenne pas ma foulée très peu sportive. Mais sans la pluie quand même, il ne faut rien exagérer. D’ailleurs, contrairement à ce que dit le présentateur météo, il pleut très rarement en Bretagne.

Article issu du n°
155
de Côtes d’Armor magazine

Découvrir cette édition