Environnement

La réhabilitation du viaduc de Douvenant débute

Publié le 27 avril 2021
douvenant
douvenant
Isabelle Gore-Chapel a présenté, lundi 26 avril, les opérations de réhabilitation qui vont débuter sur le viaduc de Douvenant. Ces travaux permettront de préserver l’ouvrage et de finaliser la liaison douce entre Saint-Brieuc et Langueux qui intégrera l’itinéraire de la Vélomaritime.

Le Viaduc en question

Corps

Ingénieur des ponts et chaussées originaire des Côtes d’Armor, Louis Harel de la Noë a profondément marqué l’architecture costarmoricaine grâce notamment à ses ouvrages d’art sur le réseau ferré du petit train des Côtes-du-Nord. Plusieurs de ses ouvrages ont, au fil du temps, été délaissés, abandonnés et parfois même détruits. Depuis une dizaine d’années le Département réhabilite les structures existantes pour les transformer en voies vertes. Les travaux concernant le Viaduc de Douvenant à Saint-Brieuc viennent de débuter pour une durée de 8 mois.

L’ouvrage concerné est un viaduc en pierre, qui a la particularité d’être courbe, construit entre 1903 et 1905, situé entre les communes de Saint-Brieuc et Langueux. Il était utilisé par les lignes Saint-Brieuc - Moncontour et Saint-Brieuc - Saint-Briac. C’est probablement parce qu’il est le plus majestueux de la série de treize viaducs dits du type « Grognet », qu’il a été inscrit au titre des monuments historiques en 2018.

En détail, le viaduc a de quoi impressionner :

  • longueur : 131 m,
  • largeur : 4 m,
  • hauteur : 23 m,
  • arches : 15 ayant une portée de 6 m chacune,
  • rayon de courbure : 109 m,
  • voûtains : 100.

La réhabilitation

Corps

Depuis la mi-avril, l’entreprise Roussel BTP, située à Hénon, a débuté la préparation de ce chantier qui consiste à :

  • la reconstruction de 50 voûtains,
  • la réfection des autres voûtains,
  • la pose de garde-corps aux normes de sécurité,
  • la pose d’un revêtement sablé renforcé.

Le chantier devrait être livré début 2022 et représente un budget de 810 194 € TTC, pris en charge par le Département.

Suite aux travaux de terrassement préparatoires et à l’installation du chantier de l’entreprise, les travaux de réhabilitation du viaduc vont pouvoir commencer. Ils se termineront par l’aménagement de la voie verte avec revêtement sablé.

« Participer à la conservation du patrimoine, c’est avant tout préserver notre histoire et surtout partager la beauté et la richesse de nos paysages, précise Isabelle Gore-Chapel, vice-présidente chargée de l’Environnement et des mobilités, c’est également un exemple concret de la volonté de la collectivité à développer un réseau de voies vertes déjà dense qui participe à la qualité de vie de notre territoire pour les Costarmoricains et les touristes. ».

 

Un atout touristique majeur

Corps

L’objectif des travaux est de préserver l’ouvrage et de le rouvrir à la circulation mode doux (piétons, vélos) en vue d’y faire passer la véloroute EV4 - La Vélomaritime, nouveau nom de la partie française de l’EuroVélo4, reliant Roscoff à Dunkerque, de la Manche à la Mer du Nord.

Sur près de 1 500 km, entre caps, baies, dunes, falaises, sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco… La Vélomaritime offre une expérience unique à vélo. C’est un itinéraire idéal pour les cyclistes en recherche d’évasion et de défi sportif, tout en mariant découverte culturelle et gastronomique. Cet itinéraire sera ouvert en totalité officiellement en 2021. En Côtes d’Armor, c’est plus de 260 km qui permettent de découvrir le Département depuis la Côte de Granit Rose jusqu’à la Côte d’Émeraude en passant par la Baie de Saint-Brieuc et le Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel.

Le projet revêt un très fort intérêt touristique de part la qualité de l’ouvrage et du point de vue exceptionnel qu’il offre sur la baie de Saint-Brieuc. Ce nouveau tronçon de voie verte permettra de relier Cesson à la briqueterie de Langueux. « Après le Pont des courses, cette réhabilitation est une excellente nouvelle pour les habitués du secteur qui attendaient cela avec impatience, comme pour celles et ceux qui découvriront ce chemin. Nous rapprochons ainsi un peu plus Saint-Brieuc de la mer en rendant la baie directement accessible. » se réjouit Sylvie Guignard, conseillère départementale de Trégueux.

Le 8e ouvrage d'Harel de la Noë Réhabilité

Corps

À ce jour, 7 ouvrages ont déjà pu être réhabilités, permettant d’améliorer la sécurité de l’itinéraire de l’EV4 pour le passage des vélos :

  • 2011 - le viaduc du parfond de Gouët entre Plérin et Pordic, ouvrage en maçonnerie de 125 m permettant de franchir une vallée encaissée,
  • 2013 - les ouvrages sur l’Islet : le Pont des Marais (30 m) et la passerelle de la Cotière (160 m),
  • 2014 - le viaduc des Ponts Neufs entre Hillion et Morieux (220 m),
  • 2016 - la passerelle de Saint Efflam à Plestin-les-Grèves (63 m),
  • 2018 - le viaduc de Kerdéozer à Plouguiel (92 m),
  • 2019 - le pont des courses à Saint-Brieuc qui a la particularité de passer sous une arche du Viaduc de Douvenant (40 m)