Handicap

Des trails pour les personnes en autonomie de marche

Publié le 6 septembre 2022
La traversée de la Baie
Un dimanche en foret
Chef de file des solidarités humaines, le Département mène des politiques volontaristes en faveur de la pratique sportive pour toutes et tous. En 2022, des circuits « découverte du trail » adaptés aux personnes en situation de handicap et en autonomie de marche, sont mis en place en partenariat avec des manifestations sportives costarmoricaines d’envergure.
Corps

« Pour la première fois cette année, le Département expérimente la mise en place de circuits spécifiques et adaptés aux personnes en situation de handicap en autonomie de marche, explique Christian Coail, président du Conseil départemental. En effet les Côtes d’Armor comptent parmi les plus nombreux et les plus beaux trails de France. Nous souhaitons que chaque personne qui le souhaite puisse profiter de cette chance et de l’ambiance singulière des manifestations sportives proposées sur le territoire. »

L'ensemble des manifestations qui accueillent des circuits adaptés :

  • La Rando Muco le 1er mai à Belle-Isle-en-Terre
  • La Traversée de la baie le 14 mai à Saint-Brieuc
  • Guerlédan Sports Nature les 4 juin à Guerlédan
  • Un dimanche en forêt le 12 juin à Saint-Pever
  • Le Trail des duos le 10 juillet à Saint-Bihy
  • Le Trail des Kaolins, le 1er octobre à Quessoy

Ces actions inclusives sont organisées en partenariat avec la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH), les comités départementaux Handisport et Sport Adapté, ainsi que les organisateurs des événements sportifs partenaires. Pour saluer cette démarche inclusive, des élus départementaux seront présents pour courir aux côtés de ceux qui emprunteront le circuit de découverte du trail, ou remettre les récompenses en fin de course.

« Lever les freins »

« Notre rôle est de lever les freins qui font que certaines personnes se sentent exclues de la pratique du sport de manière générale. Les trails adaptés sont ouverts à toutes les personnes qui n’osent pas se lancer sur des parcours plus longs », précise Ludovic Gouyette, vice-président du Département délégué à la Jeunesse et au Sport.