Agenda

Grâce à elles, 30 portraits de femmes combatives et inspirantes

Publié le 10 septembre 2021
Elles étaient femmes d’affaires, artistes, sportives, scientifiques, aventurières... Elles ont vécu au XIIe ou au XXe siècle, mais toutes avaient un point commun : « leur détermination et leur combat pour y arriver », pour reprendre les mots de Sophie Degano, dont l’exposition Grâce à elles est à voir pendant les Journées du patrimoine, à l’Hôtel du Département, le 19 septembre. A découvrir, 30 portraits gravés de femmes, célèbres ou méconnues, comme autant d’hommages pour continuer à les faire vivre.
Corps

Un seul chiffre, glaçant : « 93 % des œuvres littéraires étudiées à l’école sont écrites par des hommes, constate la plasticienne Sophie Degano. Je me suis rendue compte que la plupart de nos références et modèles sont masculins. La conséquence, les garçons entrent dans la vie en pensant que le monde des intellectuels est représenté par les hommes, donc que ce monde leur est acquis, et les petites filles avancent en se sentant moindres ».

L'artiste Sophie Degano, entourée de potraits gravés qu'elle a réalisés.
L'artiste Sophie Degano, entourée de portraits gravés qu'elle a réalisés, dans un documentaire sur son travail projeté pendant l'exposition.

Joséphine Baker, Coco Chanel, Colette... et les autres

En effet elles sont combien, ces femmes dont les noms sont arrivés jusqu’à nous ? Georges Sand, Simone de Beauvoir, Joséphine Baker, Coco Chanel : ces femmes illustres, qui font l’objet d’un portrait dans l’exposition, sont rentrées dans l’Histoire. Mais l’aviatrice Adrienne Bolland, la plasticienne avant-gardiste Claude Cahun, Alice Milliat et son combat pour ouvrir les JO aux femmes, l’alpiniste Henriette d’Angeville ... Qui s’en souvient ? Pourtant, elles ont accompli des exploits et contribué à changer nos vies, ouvrant les portes par effraction, s’armant de courage pour briser les tabous.

Sur chaque panneau, un portrait gravé, une biographie et des propos emblématiques.
Sur chaque panneau, un portrait gravé, une biographie et des propos emblématiques.

Livre de l’exposition préfacé par Elisabeth Badinter

C’est cette invisibilité des femmes dans l’Histoire qui a poussé l’artiste Sophie Degano à les remettre sur le devant de la scène, « car sans passé, comment se construire un avenir ? », interroge l’artiste. Elisabeth Badinter, dans la préface de l’ouvrage issu de l’exposition Grâce à elles, le souligne également : « La mémoire se nourrit de textes, d’images et de portraits ». Avec ces portraits de 60 femmes, « non seulement [Sophie Degano] rend un juste hommage aux plus célèbres d’entre elles, mais elle redonne vie aux plus méconnues. Ce faisant, elle répare une injustice ».

Le livre Grâce à elles, issu de l'exposition, présente 60 portraits de femmes.
Le livre Grâce à elles, issu de l'exposition, présente 60 portraits de femmes.

« Graver des portraits, c’est graver ces noms dans nos esprits »

Ainsi, après deux ans de recherche sur ces femmes françaises brillantes qui s’étaient impliquées dans la société mais qui ont été invisibilisées, elle a gravé sur linoléum 60 portraits au graphisme épuré (dont 30 exposés, 30 supplémentaires dans le livre), de taille identique, tous assortis d’une biographie. Pourquoi le choix de la gravure ? « Parce que symboliquement, graver des portraits, c’est graver ces noms dans nos esprits », explique Sophie Degano. Depuis 2015, l’intérêt pour l'exposition ne se dément pas, puisqu’elle s’est déjà exportée plus d’une trentaine de fois, en France comme à l’étranger.

Dans son atelier, Sophie Degano procède à la gravure de ses portraits.
Dans son atelier, Sophie Degano procède à la gravure de ses portraits.

« Cette exposition : un moment important de la vie de l’institution »

Christine Orain-Grovalet, vice-présidente du Département chargée de l'égalité Femmes-Hommes, de l’Insertion, de l'Action sociale et de l'Economie sociale et solidaire, se réjouit de l’accueil de cette exposition. « C’est un moment important de la vie de l’institution car elle met en valeur non seulement la qualité du travail de Sophie Degano, mais surtout notre volonté de travailler sur les questions de l’égalité Femmes-Hommes, politique que nous avons initiée en 2008. La rendre visible pendant les Journées européennes du Patrimoine va être l’occasion pour le tout public de se rendre compte qu’il y a un nombre incalculable de femmes qui ont oeuvré dans des thèmes essentiels, que ce soit en politique, en sport, dans la littérature... »

Christine Orain-Grovalet, vice-présidente chargée de l'Egalité Femmes-Hommes au Département, Sophie Degano, et Jean-Marie Benier, 1er vice-président du Département.
Christine Orain-Grovalet, vice-présidente chargée de l'Egalité Femmes-Hommes au Département, Sophie Degano, et Jean-Marie Benier, 1er vice-président du Département.

Une (formidable) sélection de livres à consulter sur place

A noter également la mise à disposition, pour consultation sur place, d'une formidable sélection de livres, de Gisèle Halimi à Simone de Beauvoir en passant par une biographie sur Olympe de Gouge ou la BD Culottées de Pénélope Bagieu, prêtés par la Bibliothèque des Côtes d'Armor (BCA). Une belle occasion pour élargir sa culture, son ouverture d’esprit et ses références...

A consulter sur place, des dizaines d'ouvrages sélectionnés par la BCA.uvrages à consulter sur place
A consulter sur place, des dizaines d'ouvrages sélectionnés par la BCA.

Vidéo : découvrez le travail de Sophie Degano

Infos. pratiques

Le 19 septembre, de 10h à 18h
Gratuit
Tout public
Pour acheter le livre de l'exposition, consulter le site de Sophie Degano