Le Département

Hangars du port de Tréguier : démolition en cours

Publié le 11 mai 2020
De gauche à droite : Thierry Troesch (CCI des Côtes d'Armor), Pierrick Gouronnec (conseiller départemental du canton de Tréguier), Guirec Arhant (maire de Tréguier), Isabelle Nicolas (conseillère départementale du canton de Tréguier), Alain Cadec (président du Département), Jean-Yves de Chaisemartin (vice-président du Département), Alexandre Le Roux (Liziard environnement).
Alain Cadec, président du Département des Côtes d’Armor, Jean-Yves de Chaisemartin, vice-président du Département chargé des Infrastructures, Guirec Arhant, maire de Tréguier, et les élus du territoire, ont visité, lundi 11 mai, le chantier de démolition des hangars du port de Tréguier. Attendues de longue date, les opérations se poursuivront jusqu’au 20 juin.
Corps

C’est l’épilogue d’un dossier de longue haleine. La démolition des deux hangars situés sur le quai Quézénec du port de Tréguier a débuté ce lundi. Les opérations, qui suivent un protocole sanitaire adapté à l’épidémie de Covid-19, vont se dérouler jusqu’au 20 juin. Le temps pour l’entreprise chargée des travaux par le Conseil départemental de libérer les 2 000 m² occupés par deux hangars disgracieux dans le paysage portuaire.

« C’est l’aboutissement d’un travail collectif de plusieurs années pour valoriser ce joyau qu’est le port en faveur du cadre de vie des Trécorrois, tout en préservant l’activité économique, indique Alain Cadec Je me suis récemment engagé à ce que les travaux de démolition deviennent effectifs. Grâce à l’engagement de tous les acteurs, c’est chose faite et c’est une très bonne nouvelle pour Tréguier ».

Construction d’un nouveau bâtiment lié à l’activité commerce

Initié dans le cadre d’un plan de référence du port de Tréguier, le projet de démolition des deux hangars,dont le budget s’élève à 87 000 €, supposait à la fois la redécoupage des zones portuaires plaisance et commerce et la construction d’un nouveau bâtiment lié à l’activité commerce.

« Ce lancement de travaux vient clore un dossier que nous avons souhaité résoudre dans un esprit de conciliation, poursuit Alain Cadec. « Nous allons désormais pouvoir envisager l’avenir du site, ajoute Jean-Yves de Chaisemartin. Celui-ci se construira dans le cadre d’un partenariat entre le Département et la commune de Tréguier pour accompagner le développement d’un lieu emblématique et prometteur. »

Pour Guirec Arhant, « ce projet va ouvrir de nouveaux horizons pour Tréguier. Si cette démolition permet de révéler le potentiel esthétique de ce port situé en plein coeur de Tréguier, elle crée véritablement les conditions pour y bâtir le renouveau économique de demain. »