Social et emploi

Le Département s'engage auprès des ateliers et chantiers d'insertion

Publié le 4 juillet 2019
Marie-Christine Cotin, vice-présidente du Département chargée de l'Emploi et de l'Insertion, a visité, mercredi 3 juillet, un chantier d'insertion de l'association Adalea, à l'école maternelle de Quessoy, accompagnée de Delphine Martin, conseillère départementale de Plaintel.
Corps

Marie-Christine Cotin effectue très régulièrement des visites de terrain à la rencontre des structures d'insertion que le Département soutient.

"C'est pour nous l'occasion d'échanger autour de problématiques très concrètes, indique la vice-présidente. C'est là que peuvent naître de nouvelles idées et que nous pouvons imaginer des projets transversaux. Notre politique est pensée pour être pragmatique, les relations constructives avec les ateliers et chantiers d'insertion sont donc primordiales. Je rappelle que le Département répond présent pour accompagner celles et ceux qui rencontrent des difficultés dans leurs parcours de vie, notamment en ce qui concerne l'accès à l'emploi."

Plus de 400 bénéficiaires chaque année

"Notre objectif est avant tout de trouver des solutions pour leur permettre de sortir rapidement de cette situation délicate qui doit rester transitoire, poursuit Marie-Christine Cotin. En 2019, nous consacrons plus de 3 millions d'euros en faveur de l'insertion professionnelle. L'aide aux ateliers et chantiers d'insertion (ACI) est un exemple concret de dispositif efficace grâce auquel nous aidons les personnes accompagnées, en leur permettant de reprendre en elles, pour retrouver leur place dans le monde de l'emploi. Plus de 400 personnes bénéficient chaque année des ACI"

Le financement des ACI par le Département prévoit par ailleurs que ces structures emploient des bénéficiaires du RSA afin de contribuer à la reprise d'activité des allocataires des minima sociaux. Par ailleurs, cette visite sur le chantier de peinture de l'école maternelle de Quessoy, conduit par l'association Adalea, intervient alors qu'un plan d'actions est actuellement mené pour d'une part favoriser les relations entre les structures d'insertion par l'activité économique et les entreprises, et d'autre part contribuer à consolider leur modèle économique.