Jeunesse

Les futurs professeurs ont intégré leur nouvelle école

Inspe Saint-Brieuc
Salles de classe, CDI, passerelle... l'ancien collège Beaufeuillage a subi de grandes transformations.

Depuis la rentrée, l’Inspe a pris ses quartiers dans l'ex-collège Beaufeuillage de Saint-Brieuc. Situé sur le campus du Grand-Mazier, le bâtiment, qui bénéficié de deux ans de travaux co-financés par l'Etat, Saint-BrieucAgglomération et le Département, accueille plus de 150 étudiantes et étudiants dans d’excellentes conditions.

  • 1968, le collège Beaufeuillage accueille ses premiers élèves. 52 ans plus tard, en 2019, les collégiens et collégiennes seront les derniers à fouler les couloirs de l’établissement. Après trois ans de concertation, d’études et de travaux, conduit sous la maîtrise d'ouvrage du Syndicat du Grand Mazier (SYGMA+), ce sont désormais de futurs professeurs qui occupent les lieux de ce qui est devenu l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation. 

    « D'un montant de 3,4 millions d'euros co-financés par le Département, Saint-Brieuc agglomération et l'Etat, le bâtiment a connu d’importantes transformations, notamment en terme de rénovation énergétique », explique Nicolas Tocquer, directeur de l'Inspe Bretagne. Parmi les travaux, la construction d’une passerelle pour rallier les deux ailes, la création d’un escalier et de sanitaires, des salles de sciences réaménagées, ou encore la réunion de quatre salles de classe pour en faire un amphithéâtre. Le résultat, un ensemble aéré, fonctionnel et réhabilité dans une logique de développement durable.

    Bernard Faure, vice-président chargé de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation de Saint-Brieuc agglomération, Juliana San Gereteo, conseillère départementale déléguée à l’enseignement supérieur et à la recherche, Nicolas Tocquer, directeur de l'Inspe Bretagne, Nicolas NGuyen,  Président du Syndicat du Grand Mazier (SYGMA+), Rozenn Nedelec, responsable du site pour l'Inspe Bretagne
    Bernard Faure, vice-président chargé de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation de Saint-Brieuc agglomération, Juliana San Gereteo, conseillère départementale déléguée à l’enseignement supérieur et à la recherche, Nicolas Tocquer, directeur de l'Inspe Bretagne, Nicolas NGuyen, Président du Syndicat du Grand Mazier (SYGMA+), Rozenn Nedelec, responsable du site pour l'Inspe Bretagne

    Le choix de la réhabilitation plutôt que la construction

    Un grand changement pour les étudiants et le personnel de l’Inspe, qui jusque juin dernier, se trouvait rue Théodule-Ribot, dans des locaux devenus vétustes. « Il y avait des problèmes d’infiltration, d’isolation, d’humidité, qui entraînaient notamment une surconsommation énergétique importante », poursuit Nicolas Tocquer.. 

    « Ce nouvel Inspe s'inscrit dans une démarche vertueuse, car nous avons préféré opter pour une belle réhabilitation, plutôt que de créer de nouveaux espaces », ajoute Juliana San Gereteo, conseillère départementale déléguée à l’enseignement supérieur et à la recherche. « Notre contrat est rempli : ce nouveau bâtiment dispose de beaux équipements, de VMC double flux, d'une qualité sonore réussie, d'écrans pour permettre de suivre les cours à distance... », note Bertrand Faure, Vice-Président enseignement supérieur-recherche-innovation Saint-Brieuc Armor Agglomération.

    Le nouveau site de l'Inspe, situé 20, rue Anatole France à Saint-Brieuc. Crédit : Inspe Bretagne
    Le nouveau site de l'Inspe, situé 20, rue Anatole France à Saint-Brieuc. Crédit : Inspe Bretagne

    « Un plus au niveau de la vie étudiante briochine »

    Depuis la rentrée, le nouvel Inspe accueille donc les étudiants inscrits en master 1 et 2 dans un des parcours du master Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation proposés sur le site. Les étudiantes et étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement ainsi que les professeurs des écoles stagiaires ont ainsi rejoint les étudiants inscrits en première année de médecine (PASS), installés au rez-de-chaussée depuis la rentrée 2021. « C'est incontestablement un plus pour la vie étudiante briochine, car le fait d'avoir des étudiants et étudiantes en Master au coeur du campus va instiller une vraie culture étudiante », souligne Nicolas NGuyen, Président de Sygma+, maître d'oeuvre de l'opération.

    Un site propices aux projets durables pour les futurs professeurs

    A noter, l'inscription du bâtiment au sein d'un grand espace végétalisé. Un atout et non des moindres pour Nicolas Trocquer : « C'est un facteur important en terme de sensibilisation au développement durable pour les futurs professeurs, qui va pouvoir donner lieu à des expérimentations et nourrir des projets futurs au sein des écoles, comme des projets de potagers, de développement de la biodiversité ou d'école du dehors. »

    Du CDI au couloirs en passant par les salles de classe et les sanitaires, le nouvel Inspe a bénéficié d'une mue complète !
    Du CDI au couloirs en passant par les salles de classe et les sanitaires, le nouvel Inspe a bénéficié d'une mue complète !