Le Département

Opération de coupe préventive aux Sables d'Or

Publié le 11 mars 2019
Le Département va procéder à une opération de coupe Préventive de Pins sur le site des dunes des Sables d'Or
Corps

Les services du Département débuteront lundi 11 mars un chantier d’entretien de la pinède. Les opérations relèvent d’un objectif sanitaire car le site est régulièrement infesté par les chenilles processionnaires.

« Il s’agit de couper les arbres situés à proximité immédiate des sentiers, ainsi que les pins très affaiblis ou difficiles à gérer par élagage des nids ou par piégeage des chenilles, indique le Département.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan de gestion des dunes des Sables d’Or, élaboré en concertation avec la commune de Fréhel et les associations locales, ainsi que les scientifiques qui ont réalisé les inventaires de faune et de flore, les cartographies de végétation et les études géomorphologiques (études des mouvements de la dune). Ainsi, ces éclaircies visent également à reconquérir le milieu naturel d’origine et à favoriser la végétation dunaire herbacée.

En effet, le site ENS des Sables d’Or fait partie du site Natura 2000 « Cap d’Erquy – Cap Fréhel » et abrite des milieux et des espèces très rares. Or, plus de la moitié des habitats sont en mauvais état de conservation, notamment en raison de l’enrésinement. Ceci concerne particulièrement les dunes blanches (mobiles ou semi-fixées) et les dunes grises (fixées) où se trouvent des pins. Leur présence entraîne un apport de matière organique au sol (litière d’aiguilles), peu propice aux espèces qui devraient être naturellement présentes, telles que l’Epipactis helleborine, le Chardon des dunes et la Carline commune. En revanche, cette litière favorise l’enfrichement et la rudéralisation de ces espaces (développement de ronciers, apparition de plantes invasives...).

Pour les secteurs situés en limite de propriété, de jeunes semis de chênes, aubépines et prunelliers déjà présents permettront une régénération naturelle de bandes boisées. Cette diversification des boisements rejoint également la lutte combinée contre les chenilles processionnaires. En effet, l’Institut National de Recherche Agronomique préconise la limitation des pins et le mélange feuillus-résineux afin de créer un environnement moins attractif pour les papillons de processionnaires du pin.

Les opérations seront confiées à l’entreprise ARVEN, qui procédera également à l’évacuation des bois vers la filière bois-énergie ou le paillage. »

Durée du chantier : 2 semaines.