Le Département

Plan de relance et Cultures communes : objectifs plus qu'atteints

Publié le 14 septembre 2020
Alain Cadec, président du Département, Romain Boutron, vice-président chargé des Finances et Thierry Simelière, vice-président chargé de la Culture et du Patrimoine ont dressé, vendredi 11 septembre, un premier bilan de deux dispositifs mis en oeuvre cet été pour relancer et soutenir l'activité suite à la pandémie de Covid19. Pour le Plan de relance comme pour Cultures communes, les élus affichent des résultats très positifs.
Corps

Dans sa lutte contre les conséquences de la crise sanitaire, le Département a notamment mis en oeuvre dès le printemps deux dispositifs visant pour l'un à soutenir l'activité des entreprises costarmoricaines et, pour l'autre, à favoriser l'animation culturelle estivale, synonyme de reprise d'activité des acteurs culturels.

"Nos objectifs sont clairement atteints, souligne Alain Cadec. Notre Plan de relance, doté de 10 M€, s'organise en deux vagues d'appels à projets auprès des communes. A l'issue du premier round, 241 projets qui bénéficieront directement aux Costarmoricains nous sont parvenus, c'est considérable". Et Romain Boutron d'ajouter que "Le Département veut jouer un rôle de catalyseur de la commande publique. Nous y sommes parvenus avec déjà 8,5 M€ engagés sur l'enveloppe de 10 M€. En injectant ces 8,5 M€, le Département va générer un investissement total de près de 19 M€. Cette enveloppe bénéficiera, sans attendre, à des entreprises costarmoricaines. Un tiers de ces projet devrait être réalisé avant la fin de l'année". Le taux de participation moyen du Département à ces projets portés par les communes est de 46 %, et les petites communes représentent 70 % des subventions.Un second appel à projets, pour répartir les 1,5 M€ restants, sera lancé dans les prochains jours.

Concernant le dispositif Cultures communes, Alain Cadec précise que "Près de 130 spectacles ont permis à des artistes costarmoricains de retrouver le chemin de la scène et d'égayer notre été. Cela prouve d'une part que nous avons fait les bons choix, et confirme notre capacité et celle de nos partenaires (collectivités, entreprises, compagnies d'artistes...) à réagir vite." " Nous avons été très présents aux côtés des communes et des artistes, ajoute Thierry Simelière. Ce dispositif a mobilisé une enveloppe de près de 150 000 €".