Le Département

Session d’ajustements budgétaires : « Une situation saine, mais restons prudents »

Publié le 20 juin 2022
Session budgétaire consacrée à la décision modificative n°1, le 20 juin 2022.
Session budgétaire consacrée à la décision modificative n°1, le 20 juin 2022.
Parmi les principaux dossiers abordés lors de cette session, on retiendra un Plan démocratie pour les Côtes d’Armor, un effort sans précédent pour les solidarités territoriales, et un compte administratif qui affiche un résultat net de plus de 60 M€.
Corps

Christian Coail, président du Département, revient sur les enseignements à retenir du second tour des élections législatives, et notamment sur le taux record d’abstentions.  « Ces élections confirment hélas que notre démocratie vit un moment délicat, déclare le président. La forte abstention souligne, en effet, la désaffection croissante de nos concitoyens à l’égard de la politique. C’est précisément face à ce constat d’une démocratie en crise que nous avons souhaité agir pour renforcer le lien citoyen en Côtes d’Armor. »

Une priorité du mandat : renforcer le lien citoyen en Côtes d'Armor

Un Plan démocratie en Côtes d’Armor a été présenté ce jour à l’assemblée. Ce Plan ambitionne de faire de la démocratie et de l’engagement citoyen une des priorités du mandat. Le Département souhaite, à son échelle, replacer la citoyenneté au cœur de ses politiques publiques. En voici quelques axes : mieux expliquer le fonctionnement du Conseil départemental ; travailler avec des comités d’usagers de l’ensemble des Maisons du Département ; concerter les Costarmoricains et les acteurs associatifs pour les projets concernant les aménagements routiers, les sites patrimoniaux, les collèges ; créer un Conseil départemental des collégiens, lieu d’expression de la jeunesse costarmoricaine, etc. « Cette crise de la démocratie nous amène à agir pour renforcer le lien citoyen en Côtes d’Armor, même si elle a des causes et produit des effets à plusieurs niveaux, avec des forces qui dépassent celles d’un Conseil départemental. Il nous apparaît néanmoins nécessaire d’agir à notre échelle », poursuit Christian Coail.

72 M€ pour les solidarités territoriales

Autre grand dossier de cette session, les Contrats départementaux de territoire. « Ce dossier engage les Département à hauteur de 72 M€ sur la période 2022-2027, soit 12 M€ de plus que les précédents contrats, rappelle Vincent Alleno, vice-président délégué aux Finances, au Numérique et aux Contrats de territoire. Leur application concrète s’est traduite par de nombreuses rencontres, ces derniers mois, avec les maires et l’Association des maires de France. Cela leur a permis de faire remonter leurs remarques, qui ont été prises en compte pour bâtir un outil fondamental de solidarité territoriale, notamment de soutien à la ruralité, ce qui nous permet d’agir pour un aménagement équilibré du territoire costarmoricain. »

Un résultat net de 60 M€ au compte administratif 2021

Concernant la situation financière du Département, la collectivité affiche un résultat net de plus de 60 M€ pour le compte administratif 2021, présenté lors de cette session. « On pourrait croire que nous sommes riches, tempère le président Christian Coail, mais il n’en est rien. Ce résultat est le fruit du dynamisme du marché de l’immobilier (le Département perçoit une taxe sur les transactions immobilières – ndlr). Cette dynamique ne sera pas éternelle : nous avons des dépenses de solidarités rigides qui augmentent lorsque l’économie ne va pas bien, mais des recettes liées à la conjoncture économique, c’est à dire qui sont dynamiques lorsque l’économie va bien. Autrement dit, nous devons rester très prudents, la situation pour les Départements sera très compliquée lorsque la situation économique va se dégrader, et je ne parle pas des économies que le gouvernement entend imposer aux collectivités locales. »