Enfance - Education

Une journée départementale pour les droits et la protection de l'enfant

Publié le 21 novembre 2019
journée
Le Département des Côtes d’Armor a réuni, jeudi 21 novembre, 400 acteurs de la protection de l’enfance en Côtes d’Armor pour une journée de travail et de réflexion. Au centre des échanges, les droits fondamentaux de l’enfant et la manière dont ils sont pris en compte dans le cadre de la protection de l’enfance.

Agir pour mieux protéger les enfants

Corps

« Nous avons souhaiter organiser cette journée d’échanges et de travail pour faire progresser les interventions des uns et des autres. En matière de solidarité, nous avons engagé une démarche globale pour faire progresser l’action du Département et le service rendu aux Costarmoricains, indique Alain Cadec, président du Département des Côtes d’Armor. La protection de l’enfance figurent parmi nos missions les plus sensibles, où se rejoignent de nombreux thèmes : la prévention, la mise à l’abri, le maintien du lien parental mais aussi la pédo-psychiatrie qui relève de l’Etat... C’est pourquoi, disposer d’un temps pour associer les remontées du terrain aux principes fondamentaux inscrits dans les droits de l’enfant est important. »

Cette première journée départementale Droits de l’enfant et protection de l’enfance, qui s’est tenu au lendemain du trentième anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, a permis de réunir 400 professionnels.

« Cette journée avait pour but de mettre en relief la manière dont les droits fondamentaux de l’enfant transforment la protection de l’enfance, précise Valérie Rumiano, vice-présidente du Département chargée de l’Enfance et de la Famille. Nous souhaitons faire progresser notre action et traduire concrètement et avec efficacité les orientations théoriques. Dans ce cadre, les échanges avec l’ensemble de nos partenaires et les interventions d’experts vont permettre à chacun d’aller dans ce sens ».