L'Assemblée départementale s'est réunie en session publique le 6 juillet 2020 pour examiner la Décision Modificative n°1. Au programme de cette session fortement marquée par la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, neuf rapports, dont un plan de relance de l'investissement public, la SCIC "La Coop des masques", l'INSEAC à Guingamp, ou encore la politique numérique.

Discours d'ouverture d'Alain Cadec, président du Département

Corps

Compte administratif 2019

Corps

Le premier rapport était consacré au Compte administratif 2019. Parmi les grands axes :

  • Gestion responsable des dépenses de fonctionnement
  • Dépenses de solidarité en hausse
  • Maintien d’un haut niveau d'investissement.
  • Hausse de l’épargne nette départementale
  • Désendettement

Le vice-président chargé des finances et du budget, Romain Boutron, s'est réjouit de " l’amélioration des ratios de gestion départementaux, résultat d’une hausse de l’épargne nette départementale et un désendettement. Notre Budget 2019 se caractérise à nouveau par un taux d'exécution record de l'investissement de 97 %. "

Le Département fortement mobilisé face à la crise sanitaire

Corps

La gestion de crise sanitaire était l'objet d'un rapport à l'ordre du jour, et a émaillé les interventions des élus tout au long de cette session, mais également le discours du d'ouverture du président Alain Cadec, qui a notamment indiqué que "Les collectivités ont été la colonne vertébrale de notre pays ! Je le dis avec une grande fierté. Le service public départemental n'a jamais été à l'arrêt pendant cette période. Il n'a jamais failli. Et si notre budget peut résister au Covid, si nous avons pu agir pour protéger nos concitoyens, si nous pouvons participer à la relance de notre Département, c'est parce que nous avons bien géré depuis 2015 et que nous avons dégagé des marges de manoeuvre".

Pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19, le Département s'est fortement mobilisé pour :

  • Les plus fragiles
  • La santé des Costarmoricains
  • Soutenir l’activité économique

Un plan de relance de l'investissement public

Corps

Considérant que la crise sanitaire que nous venons de traverser aura des conséquences durables sur la situation économique et sociale de notre pays, le Département a décidé de contribuer à la relance de l’activité économique en Côtes d'Armor, enjeu vital pour nos territoires. « Cela relève de notre responsabilité, à la fois vis-à-vis des autres collectivités, en tant que chef de file de la solidarité territoriale, et vis-à-vis de notre population qui attend que le Département prenne toute sa place dans le soutien à l’économie des Côtes d’Armor », note Alain Cadec.

Ainsi, au-delà des différentes mesures et initiatives que le Département a été amené à prendre
depuis le début de la pandémie de la Covid-19, il a été décidé de mettre en place un plan de relance de l’investissement public, sous la forme d’un Fonds de solidarité exceptionnel à l’intention de l’ensemble des Communes de notre département, d’un montant de 10 millions d’euros.

Parmi les actions mises en place par le Département pour apporter des solutions rapides et concrètes aux territoires des Côtes d'Armor : une aide aux communes pour les soutenir dans la mise en place d'animations culturelles.

SCIC "La Coop des masques"

Corps

Sa création a été actée le 3 juillet 2020 par le président de la Région Bretagne, le président du Département des des Côtes d'Armor et son vice-président Romain Boutron. La SCIC "La Coop des masques", qui projette d'employer une trentaine de salariés et de produire 45 millions de masques chirurgicaux et FFP2 par an, serait implantée dans la zone industrielle de Grâces, près de Guingamp. 

La société prendra la forme d’une société anonyme à capital variable. Son capital social sera de 2 millions d’euros, réparti entre cinq collèges, dont les collectivités territoriales, qui compteront pour 25% du capital sociale.

En tant que chef de file des solidarités, acteur majeur de l’action sociale et de la sphère médico-sociale, le Département a souhaité s'associer à la démarche, conscient qu’une telle unité de production pourrait constituer un outil au service de l’intérêt général, dans la recherche d’indépendance et de souveraineté recherchées vis-à-vis des produits indispensables en temps de crise sanitaire. La participation départementale au capital social a été fixée à 50 000€.

Coop des masques

 

INSEAC : renforcement de l'offre d'enseignement supérieur

Corps

Au croisement de l’enseignement supérieur et de la culture, deux politiques portées avec force et conviction par la collectivité départementale, l’implantation à Guingamp de l'Institut National Supérieur de l'Education Artistique et Culturelle (INSEAC) constitue une belle opportunité pour les Côtes d’Armor.

Intégré au CNAM et installé dans l’ancienne prison de Guingamp, ce nouvel Institut d’enseignement supérieur et de recherche aura pour mission première de structurer au niveau national la formation et la recherche dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle. La création de cet Institut poursuit une ambition majeure : permettre à l’ensemble des élèves de France de bénéficier d’un parcours d’éducation artistique et culturelle de qualité tout au long de leur scolarité.

"La concrétisation de ce projet témoigne de la vitalité de notre engagement, et de la qualité du travail partenarial conduit, et marque la reconnaissance de l’attractivité de Guingamp, labellisé 100% EAC, et par delà, des Côtes d’Armor, qui offrent une grande diversité d’écoles, et bénéficient d’un environnement culturel marqué. Soulignons que l’engagement résolu de la collectivité départementale en faveur de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a aussi pesé dans ce choix. La création de l'INSEAC vient renforcer l'offre d'enseignement supérieur en Côtes d'Armor, c'est une chance !", se réjouit Erven Léon, vice-président du Département chargé de l'économie.

INSEAC

Un appel à projets numériques pour faciliter le quotidien de chacun

Corps

"La crise du COVID-19 a souligné la place essentielle du numérique, et l'importance de mettre à disposition de tous les habitants des infrastructures performantes et des équipements adaptés aux différents usages. Le Département se mobilise pleinement sur ce sujet!", indique Eugène Caro, conseiller départemental délégué au numérique.

Ainsi, le Département vient de lancer un appel à projet numériques, doté de 70 000 €. "Son objectif : booster l’éclosion de projets numériques dans nos territoires pour un Numérique pour tous, facilitant la vie de chacun", précise Erven Léon, vice-président du Département chargé de l'économie.

Pourront candidater les EPCI, communes, associations, autres structures publiques ou privées (écoles, hôpitaux...) porteuses de projets. La date limite de remise des candidatures est fixée au 7 septembre 2020.

Situation des établissements et services sociaux et médico-sociaux dans le contexte de crise sanitaire

Corps

Sylvie Guignard, vice-présidente chargée de l'accompagnement des personnes âgées, en est convaincue : "Être présent aux côtés de celles et ceux qui en ont besoin, que ce soit les enfants que nous accompagnons, les personnes en situation de handicap et les personnes âgées, constitue la colonne vertébrale des politiques départementales".

Aussi, Alain Cadec annonce que "pour accompagner au mieux les établissements et services sociaux et médico-sociaux dans le contexte de crise sanitaire, le Département a décidé de mobiliser 3 millions d'euros pour le versement de primes de 1000€ par Equivalents Temps Plein à leur personnels."

"Il faut souligner l'engagement remarquable dont les familles d'accueil, les agents départementaux travaillant au sein des établissements d'accueil, et nos partenaires ont fait preuve pour assurer un suivi permanent auprès des enfants et des familles", note Valérie Rumiano, vice-présidente du Département chargée de l'Enfance et de la Famille.

"Il fut moins question pendant le confinement des personnes en situation de handicap, pourtant la diversité des situations rendait complexes les accompagnements. Je tiens à saluer la mobilisation de nos services et de nos partenaires", ajoute Marie-Madeleine Michel, vice-présidente chargée de l'Accompagnement du Handicap.

Prochainement : un plan seniors

Le Département présentera dans les prochains mois un plan séniors afin d'améliorer de manière transversale l'accompagnement des personnes âgées en Côtes d'Armor : bâti, attractivité des métiers, soutien aux aidants…