Ils porteront haut les couleurs des Côtes d'Armor et de la France lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris ! Voici la liste des athlètes nés, domiciliés ou licenciés dans le département et officiellement qualifiés.

  • Xuefei Qi (badminton)

    Née en Chine en 1992, Xuefei Qi devient joueuse professionnelle de badminton dès l’âge de 13 ans. Elle intègre alors l’équipe nationale de Chine, et est bien loin de se douter que c’est en France qu’elle poursuivra bientôt sa carrière. En 2014, elle découvre les Côtes d’Armor à l’occasion de matchs d’interclubs. Elle y rencontre son futur mari et s’installe en Bretagne, obtenant la nationalité française en 2019. Licenciée au Bad’Club Rostren, elle devient championne de France en 2020 et est sélectionnée pour la première fois en équipe de France. A deux reprises, en 2021 et 2023, elle décroche l’argent aux championnats d’Europe par équipes mixtes.

     Aujourd’hui n°1 française, Xuefei Qi a obtenu sa qualification aux JO de Paris. Ce sera sa deuxième participation aux Jeux, après Tokyo en 2021.

    Xuefei QI, championne de badminton
  • Audrey Cordon-Ragot (cyclisme sur route)

    Née en 1989 à Pontivy, Audrey Cordon-Ragot débute le vélo en club dès l’âge de 10 ans, du côté de Josselin, encouragée par un papa cycliste. Passionnée, elle progresse rapidement et devient en 2007 la meilleure française junior. Professionnelle dès 2008, elle décroche pas moins de neuf titres de championne de France entre 2011 et 2022 et participe aux Jeux Olympiques de Londres (2012) et de Rio (2016). Sa carrière est néanmoins mise entre parenthèse fin 2022, suite à un AVC. Elle surmonte cette épreuve et devient, en 2023, championne d’Europe et vice-championne du monde, en relais mixte. 

    Aujourd’hui licenciée au Vélo-Club de Loudéac et leader de l’équipe Human Powered Health, Audrey Cordon-Ragot est sélectionnée pour sa troisième olympiade et participera aux épreuves du contre-la-montre le 27 juillet et à la course en ligne le 4 août.

    Crédit : Thierry Jeandot
  • Jules Ménard et son accompagnant Christophe Ménard (boccia)

    C’est entre père et fils qu’ils participeront aux Jeux Paralympiques ! Jules Ménard, 25 ans, et son papa et accompagnant Christophe, ont décroché mi-juin leur qualification pour les épreuves de boccia, ce sport de stratégie apparenté à la pétanque. Originaire de Léhon, Jules a débuté le parasport dès 2007, puis la boccia en 2009. Dix ans plus tard, il remporte les Jeux Paralympiques de la Jeunesse, en Finlande, et multiplie depuis les participations à des compétitions internationales. Médaillé d’argent en Coupe du Monde en 2022, puis aux Championnats de France en 2023 (en individuel), il participe l’an dernier à la Coupe du Monde à Zagreb, où il décroche une médaille de bronze. Aujourd’hui licencié de Din’Handisport, il participera aux Jeux de Paris dans la catégorie BC3 (en paire). Rendez-vous du 29 août au 5 septembre à l’Arena Paris Sud.

    Jules et Christophe Ménard (Crédit : Fafa Pics)
    Jules et Christophe Ménard (Crédit : Fafa Pics)
  • Alexandre Léauté (para-cyclisme)

    Originaire de Saint-Caradec, le para-cycliste de 23 ans fait partie des meilleures chances de médailles françaises aux Jeux 2024. Dix-neuf fois champion du monde (sur piste et sur route), le licencié du Club Loudéac Handisport est également champion olympique en titre, après avoir remporté quatre médailles aux Jeux de Tokyo en 2021, dont l’or dans la catégorie poursuite C2. Il remettra donc son titre en jeu, entre le 28 août et le 8 septembre, conforté par ses excellents résultats aux derniers championnats du monde, où il a – outre quatre médailles d’or - décroché un nouveau record du monde.


     

    Alexandre Léauté (photo d'archive)
    Alexandre Léauté (photo d'archive)
  • Gatien Le Rousseau (paracyclisme)

    Natif de Léhon et licencié du Vélo-Club Dinanais (en loisirs), Gatien Le Rousseau, 21 ans, a débuté le paracyclisme en 2021, après deux accidents entraînant une paralysie des pieds. Dès sa première saison dans la discipline, il remporte la Coupe de France dans la catégorie C3 et débute une ascension fulgurante. Champion de France en 2022, champion d’Europe et vice-champion du monde en contre-la-montre en 2023, le jeune sportif est repéré l’an dernier par l’équipe Cofidis Compétition, qu’il représente aujourd’hui dans la catégorie Élite.

    Crédit :  Jean-Baptiste Bénavent
    Crédit : Jean-Baptiste Bénavent
  • Maël Gouyette (athlétisme)

    Il rêvait des Jeux et s’entraînait sans relâche pour atteindre cet objectif sans pourtant réaliser les minimas olympiques… L'athlète Maël Gouyette, né à Saint-Brieuc et aujourd'hui licencié du Haute Bretagne Athlétisme, a renversé la situation le 15 juin dernier lors du meeting Nikaïa de Nice. En courant ses 1500 mètres dans le temps record de 3’ 32" 67 – la 14e meilleure performance mondiale de l’année, il lui fallait impérativement valider une 3e place aux championnats de France pour assurer sa participation aux Jeux. C’est désormais chose faîte : en décrochant la médaille d’argent, le demi-fondeur sera sur la ligne de départ du 1500 m le 2 août au Stade de France.

    Maël Gouyette
    Maël Gouyette
  • Clara Burel (tennis)

    Originaire de Louannec, Clara Burel est classée 42e joueuse mondiale. Celle qui fût championne de France dès l’âge de 12 ans est présente sur le circuit professionnel depuis 2018. Cette année, elle s’est notamment illustrée sur l’Open d’Australie, atteignant pour la première fois le troisième tour du tournoi. Forte d’une première expérience olympique (elle avait remporté la médaille d’argent aux Jeux de la Jeunesse en 2018), Clara Burel participera aux Jeux 2024 en simple, mais également en double en association avec Varvara Gracheva.

    Clara Burel
    Clara Burel
  • IMAGE HAUT DE PAGE : THIERRY JEANDOT

Contacts