Santé

Activité physique, sédentarité... De quoi parle t-on ?

Publié le 24 décembre 2021
VTT
1h chaque jour d'activité physique modérée recommandée, deux à trois par semaine d'activité physique intense, sédentarité et inactivité... De quoi parle t-on exactement ?
Corps

Activité physique

Lʼactivité physique se définit par « tout mouvement produit par la contraction des muscles entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos. Elle recouvre donc un vaste spectre de possibilité, le sport n’en représentant qu’une partie.

Activité physique d'intensité modérée

Une activité physique d’intensité modéré nécessite un effort moyen tout en accélérant la fréquence cardiaque. Parmi les activités physiques d’intensité modérée, citons la marche d'un pas vif, la danse, le jardinage, les travaux ménagers et domestiques, la chasse et à la cueillette traditionnelles, jouer et faire du sport ses enfants ou sortir son animal domestique, bricoler….

Activité physique d'intensité élevée

Une activité physique d'intensité élevée demande un effort important qui entraine une diminution du souffle et une accélération de la fréquence cardiaque. Parmi les exercices physiques intenses, citons la course et le jogging, la marche d'un pas vif, grimper une côte à vive allure, le vélo à vive allure, l'aérobic, la natation à vive allure, la pratique de sports et de jeux de compétition comme le football, volleyball, rugby hockey, basket….

Inactivité physique

On considère que l’on est inactif physiquement lorsque l’on effectue moins de 2h30 d’activité physique d’intensité modérée par semaine.

Sédentarité

Temps passé assis ou allongé pendant la période d’éveil, entre le lever et le coucher.
Recommandations :
Passer moins de 8h par jour assis entre le lever et le coucher, en prenant en compte toutes les activités durant lesquelles nous sommes assis : repas, déplacements motorisés, travail à un bureau, temps devant un écran...

Attention !

Une activité physique suffisante ne protège pas des effets délétères de la sédentarité sur la santé. En effet, il a été montré que même avec une activité physique suffisante,plus on passe de temps assis, plus le risque de mortalité augmente. Cʼest la raison pour laquelle les objectifs de santé publique sont, dʼune part, dʼaugmenter le temps dʼactivité physique et sportive et, dʼautre part, de diminuer le temps passé à être assis.

 

mag184

Article issu du n°
184
de Côtes d’Armor magazine

Découvrir cette édition