Reportage

Le Poher, 25 ans et indépendant

Publié le 2 juillet 2021
Erwan Chartier, journaliste et universitaire, a racheté Le Poher en 2020 à son fondateur, Christian Troadec, qui lui-même l'avait racheté au groupe Le Télégramme. Vous suivez ? (photo DR)
Erwan Chartier, journaliste et universitaire, a racheté Le Poher en 2020 à son fondateur, Christian Troadec, qui lui-même l'avait racheté au groupe Le Télégramme. Vous suivez ? (photo DR)
Voilà tout juste 25 ans qu'est né Le Poher. Créé, vendu, racheté et revendu, l'hebdomadaire carhaisien assure la couverture des événements locaux de 13 cantons, aux confins des Côtes d'Armor, du Finistère et du Morbihan. Il a été racheté il y a un an par un de ses journalistes.

Les origines

Corps

Pour racheter un hebdomadaire en Centre-Bretagne, en mars 2020 qui plus est, il faut la foi du charbonnier. "La vente avait été actée presque trois mois auparavant avec Christian Troadec, le précédant gérant de la SARL Le Poher", précise Erwan Chartier, journaliste au Poher et désormais gérant, directeur de la publication et rédacteur en chef.

Ce jeune hebdomadaire – qui fête son quart de siècle cette année - est cofondé par Charlie Grall et Christian Troadec en 1996. Le premier ne s'inscrit que brièvement dans l'histoire du journal. Pour le second en revanche, c'est une autre affaire. Ancien reporter au Télégramme, il cofonde le festival des Vieilles charrues en 1992. Il rachète la bière qui va avec – la brasserie morlaisienne Coreff – qu'il implante à Carhaix-Plouguer, ville dont il est maire depuis 2001. C'est là qu'est installé Le Poher.

83 communes et 13 cantons

Corps

L'hebdomadaire centre-breton, dont la zone de couverture se situe à la jonction des Côtes d'Armor, du Finistère et du Morbihan, traite l'actualité de 83 communes dans 13 cantons(*) et tire à 6 000 exemplaires tous les mercredis… mais à 90 000 pendant le festival.

Journaliste, enseignant, chercheur en politologie spécialisé dans l'histoire de la Bretagne et le régionalisme, éditeur et écrivain, Erwan Chartier n'a pas les deux pieds dans le même sabot, car l'indépendance a un prix. "Nous sommes trois journalistes, une cheffe de pub, une maquettiste, une secrétaire d'édition à mi-temps, et une vingtaine de correspondants et chroniqueurs. Dans un petit journal, il faut savoir tout faire !". Le téléphone sonne, il jette un œil : "Hum… c'est le comptable". A priori, il faut aussi s'y connaître en chiffres et en business plan !

S'abonner en ligne

Corps

Parmi les particularités du Poher, le trilinguisme (français, anglais, breton) a fait sa place, comme un élément de son identité. Mais sa marque de fabrique, c'est la proximité. "J'adore l'info locale, le Centre-Bretagne, le contact avec les gens, la variété des sujets, les lecteurs qui débarquent à l'agence un peu énervés, la tradition de lutte qui existe dans le pays, cette façon de faire beaucoup avec peu de moyens...", s'anime le Guingampais.

Comme pour l'ensemble de la presse papier, la concurrence du web est rude. Le Poher a entièrement refondu son site internet. On peut désormais s'abonner en ligne ou lire la version PDF du journal. "Nous mettons des articles en ligne gratuitement. Mais au fond, nos lecteurs qui ont plutôt plus de 50 ans, à l'image des habitants du pays, préfèrent le papier. Nous avons pas mal d'abonnés en Amérique du nord, et dans la Région parisienne."

Erwan Chartier se montre confiant : oui, un modèle économique de la presse en ligne se dessine. "Payer pour lire une information fiable et vérifiée va entrer dans les mœurs !"

(*) Châteauneuf-du-Faou, Faouët, Carhaix-Plouguer, Maël-Carhaix, Callac, Saint-Nicolas-du-Pélem, Rostrenen, Corlay, Gouarec, Huelgoat, Pleyben, Gourin et Scaër.
Corps

25 ans d'histoire

  • 1996 : création du Poher hebdo par Christian Troadec et Charlie Grall.
  • 1999 : vendu au groupe Le Télégramme, il devient Le Poher.
  • 2018 : racheté par Christian Troadec
  • 2020 : vendu à Erwan Chartier (dont 20 % au groupe Le Télégramme)
Localisation
181

Article issu du n°
181
de Côtes d’Armor magazine

Découvrir cette édition

Contacts

Le Poher
2, rue du Général-Lambert
29270 Carhaix-Plouguer