Social et emploi

Les accueillants familiaux reçus à l'Hôtel du Département

Publié le 9 octobre 2018
Sylvie Guignard et Marie-Madeleine Michel, vice-présidentes du Département chargées de la Cohésion sociale, reçoivent ce mardi 9 octobre les accueillants familiaux costarmoricains. Ils sont plus d’une centaine dans le département à accueillir des personnes âgées ou des adultes en situation de handicap à leur domicile

L'accueil Familial pour personne âgée ou en situation de handicap

Corps

Alternative à l’hébergement collectif, l’accueil au domicile d’un particulier agréé par le Département est possible, à titre onéreux, pour les personnes âgées de plus de 60 ans et les adultes en situation de handicap. Les accuiellants familiaux du Département sont invités aujourd'hui à un après-midi d'échange et de travail. Après un bilan de l'année 2017 et un état des lieux de l'accueil familial dans les Côtes d'Armor, des ateliers thématiques pour faciliter les échanges sur le métier et le statut. Sylvie Guignard et Marie-Madeleine Michel ont introduit cette séance devant une centaine de professionnels présents. « L'accueil familial permet d’offrir un cadre chaleureux et sécurisant à des personnes qui ont besoin d’être aidées dans leur quotidien tout en préservant un lien social précieux» explique Sylvie Guignard, vice-présidente chargée des Personnes âgées.

Aujourd’hui, 119 foyers costarmoricains sont agréés par le Département pour héberger chez eux, contre rémunération, jusqu’à trois personnes.« Les personnes accueillies sont pour la plupart des «aînés» mais le dispositif concerne également des adultes en siuation de handicap dont l’autonomie n’est pas suffisante pour vivre de manière indépendante, ajoute Marie-Madeleine Michel, vice-présidente chargée du Handicap. La rémunération des accueillants familiaux est assurée directement par les bénéficaires ou leurs représentants légaux. Le «loyer» est calculé sur la base d’un montant «pour service rendu» fixé par le Département auquel peuvent s’ajouter des indemnisations omplémentaires.»

Les élus départementaux s’apprêtent d’ailleurs, à voter, lors de la commission permanente du 27 novembre prochain, une revalorisation de la rémunération. Cela se traduit par un effort complémentaire de 128.000 euros/an pour la politique départementale en faveur des personnes âgées et du handicap. Le Département participe en effet au titre des aides versées aux bénéficiaires de l’Allocation Pour l’Autonomie (APA) ou encore la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Il participe aussi aux frais kilométriques et de remplacement pour les journées de formation suivies pas les accueillants. Les services sont  également présents pour les accompagner et, assurent également un contrôle obligatoire pour veiller aux bonnes conditions et à la qualité de l’accueil. 

Guignard et Michel
Sylvie Guignard vice-présidente chargée des personnes âgées, Marie-Madeleine Michel vice présidente en charge des personnes en situation de handicap.