Culture

Une charte inédite et innovante

Publié le 19 juin 2019
culture
Une charte de coopération culturelle a été signée par le Département, l’État, la Région et les huit EPCI costarmoricaines. Un point d'étape important des Etats Généraux de la Culture
Corps

Les états généraux des politiques culturelles ont été lancés fin 2016 dans les Côtes-d’Armor. Après le temps de l'appréhension, vient celui de la satisfaction. Mardi 18 juin, les partenaires étaient réunis autour de la table pour la signature d’une charte de coopération culturelle. Un travail salué par Alain Cadec, président du Département. « C’est bien la preuve de notre capacité à travailler ensemble, au-delà de nos étiquettes politiques, quand il s’agit de l’intérêt commun ». Et d’ajouter : « Malgré les finances contraintes, on continue à travailler pour la culture, car c’est un facteur d’attractivité pour nos territoires ». Les présidents des EPCI, les représentant associatifs, la Direction Régionnales des Affaires Culturelles, tous se sont montrés satisfaits et enthousiastes face à ce travail colaboratif bien engagé et unique en France.

La charte a notamment fixé les objectifs jusqu’en 2021. Thierry Simelière, vice président chargé de la culture les a énuméré. Parmi ceux-ci : « favoriser l’accès à la culture et aux arts pour tous ; prendre en compte et agir dans le respect de la diversité et des droits culturels, contre les discriminations, pour l’égalité femmes hommes et le dialogue interculturel ; permettre la participation des habitants à la vie culturelle et artistique ; encourager et expérimenter de nouvelles coopérations culturelles ».

culture
Alain Cadec, président du Département entouré de Thierry Simelière vice-président chargé de la culture, Michel Roussel directeur de la DRAC, Olivier Quéro directeur de la citoyenneté et des représentants des 8 EPCI costarmoricaines

 

Récit en vidéo de la coopération culurelle dans les Côtes d'Armor