Qu'est ce que c'est ?

L'assistant familial accueille un ou plusieurs enfants qui sont temporairement séparés de leurs parents et ont, pour des raisons diverses, été placés par les services de la protection de l'enfance.
Leur rôle est alors d’organiser la vie quotidienne de l’enfant qu’ils accueillent de jour comme de nuit en lui offrant un environnement stable et sécurisant mais aussi en répondant à ses besoins d’affection, de soins et d’éducation.

Un vrai métier : statut, formation et salaire
L’assistant-e familial-e est un professionnel de la Protection de l’Enfance ou du soin à part entière. L’assistant familial bénéficie de la dynamique et du soutien d’une équipe de professionnels, travailleurs sociaux et médico-sociaux, psychologues, médecins. Il est membre à part entière de l’équipe éducative.

  • La formation

Avant tout accueil d’enfant, l’assistant familial bénéficie d’un stage de 60 heures. Par la suite, dans un délai de 3 ans suivant l’accueil du 1er enfant, l’assistant familial reçoit une formation de 240 heures, à l’issue de laquelle il a la possibilité de passer le diplôme d’État d’assistant-e familial-e, soit par une épreuve, soit par la validation des acquis de l’expérience. Sont dispensées de formation les personnes titulaires d’un diplôme d’auxiliaire de puériculture, d’éducateur de jeunes enfants, d’éducateur spécialisé ou de puéricultrice.

  • Un statut de salarié

L’assistant-e familial-e est toujours salarié d’un organisme public ou privé. Il bénéficie des droits et devoirs liés au statut de salarié, en particulier le droit à la formation et au soutien technique, des droits sociaux classiques et des droits aux congés, ceux-ci s’appliquant selon des modalités prenant en compte les contraintes particulières du métier

Activé
Pour qui ?

L’accueil de l’enfant peut être décidé par une autorité extérieure à la famille mais il arrive aussi qu’il le soit à la demande ou avec l’accord des parents.

Parce que la famille connaît des difficultés qui peuvent dans certains cas entraîner pour l’enfant un risque de carences ou de maltraitance, un juge des enfants ou le président du Département propose de confier l’enfant à l’Aide sociale à l’enfance ou à un service privé habilité. C’est ce service qui confiera à l’assistant familial la responsabilité de l’accueil de l’enfant au quotidien.

Activé
Comment ?

Pour devenir Assistant Familial, il faut obtenir son agrément. Pour cela la demande se fait auprès du Service Placement Familiale de la Direction Enfance Famille du Conseil Départemental des Côtes d'Armor

Pour obtenir un agrément, il convient d'effectuer plusieurs démarches :

  • participer à des réunions d’informations : c'est à cette étape qu’est remis au candidat le dossier de demande d’agrément.
  • participer à des entretiens avec un travailleur social : il s’agit d’évaluer la connaissance du candidat sur le rôle et les responsabilités de l’assistant familial, comment il se projette comme futur professionnel, quel cadre éducatif il est susceptible d’offrir à un enfant.

Des visites à domicile permettent de s’assurer que l’habitation présente des conditions matérielles, d’hygiène et de sécurité permettant d’accueillir des enfants, de garantir leur santé, leur bien-être et leur sécurité.

Quelles sont les qualités requises pour être agréé(e) ?

  • Présenter les garanties nécessaires pour accueillir des mineurs dans des conditions propres à assurer leur développement physique, intellectuel et affectif 
  • Passer un examen médical qui a pour objet de vérifier que son état de santé lui permet d’accueillir habituellement des mineurs ;
  • disposer d’un logement personnel (la candidature d’une personne demeurant chez ses parents n’est pas recevable), dont l’état, les dimensions, les conditions d’accès et l’environnement permettent d’assurer le bien-être et la sécurité des mineurs compte tenu du nombre pour lesquels l’agrément est demandé ;
  • Maitriser la langue française

Toutes les candidatures ne sont pas retenues

Dans le cas d’un refus d’agrément, il ne s’agit pas de porter un jugement sur l’éducation que le candidat donne ou a donné à ses enfants. Celui-ci peut être un bon parent et n’être absolument pas fait pour ce métier car la souffrance d’un enfant viendrait réveiller en lui des fragilités, ou parce que ses enfants, encore jeunes, ne semblent pas prêts, etc.

Si l'agrément est accepté

L’attestation précise le nombre d’enfants que l’assistant familial est autorisé à accueillir (trois au maximum). Le candidat peut alors postuler pour un emploi d’assistant familial auprès d’un service : il s’agit, soit d’une association ou d’un établissement public habilité à prendre en charge les enfants relevant de la protection de l’enfance ou d’un service médico-social ou thérapeutique

Activé

Contacts

Service PMI
Conseil départemental des Côtes d'Armor
9 Place du Général de Gaulle - CS 4237 - 22023 Saint-Brieuc Cedex 1